On a vu Najoua Belyzel en live !

Voilà un retour que les fans, venus nombreux, attendaient depuis longtemps, bien trop longtemps !

Ce 29 juin 2019, Najoua Belyzel donnait son premier véritable concert depuis 2 ans afin de soutenir son très bon opus Rendez-vous.

Un rendez-vous riche en jolis moments, mais aussi en soucis techniques malheureusement.

Mais avant de vous parler du live de Najoua, petit détour vers la première partie assurée par Marc Fichel, un artiste que l’on soutient sur notre site. Autant dire que la surprise était de taille quand ce dernier est venu se présenter face à nous.

Proposant un joli set musical incluant une reprise magnifique de le sud de Nino Ferrer ainsi que son excellent titre, Il ou elle, il sera parvenu à faire chanter le public qui aura ainsi découvert un bon artiste et de bonnes chansons.

Alors qu’il fait pratiquement 38 degrés dehors, on ne peut que pointer du doigt Le café de la Danse et son manque de climatisation, on ne doit pas être loin des 45 degrés dans la salle et c’est plutôt incroyable que l’on autorise ceci tout en vendant des bouteilles d’eau à 3 euros n’aidant pas vraiment. En 2019, toutes salles de spectacles se doit d’avoir une climatisation. Placé dans les gradins, je n’ose imaginer la douleur que devaient ressentir les gens debout en fosse.

Une chaleur étouffante, qui néanmoins, nous aura offert un joli moment grâce à Najoua qui en voyant ses fans souffrir de la chaleur ira jusqu’à offrir ses propres bouteilles d’eau afin que ceux-ci se sentent mieux. Un joli geste qui montre à nouveau qu’elle est une belle personne qui pense aux autres et à ses fans bien avant son confort personnel et ce d’autant plus qu’elle nous a annoncé un joli événement en dévoilant de nouvelles rondeurs…

C’est donc sous une chaleur atroce que Najoua va alors débuter son concert dans un semi-silence, suite à un ingénieur son qui visiblement pataugeait un peu hier soir. En effet, le micro de la choriste était bien trop haut là où Najoua était quasi inaudible sur les trois premières chansons. Cette dernière avait beau faire des signes pour lui faire comprendre qu’on ne l’entendait pas, elle aura dû, non sans humour, dire ouvertement dans son micro « Vous ne m’entendez-pas… N’est-ce pas » pour que ce dernier réagisse enfin. Une situation incroyable, à nouveau sauvée par Najoua et sa simplicité.

Alors que le public répondait présent depuis le début en chantant assez fort que pour compenser la faiblesse du son, il ne va plus s’arrêter. Les fans connaissent les chansons issus des trois albums et c’est à l’unison que tout Le Café de la danse chantonne autant qu’il ne transpire.

Quelques minutes plus tard pourtant, autre petit drame… La basse ne fonctionne plus ! En effet impossible pour le bassiste de jouer puisque son équipement à sur-chauffé, la faute à une chaleur encore plus étouffante (vraiment Le Café de la danse est à éviter en cas de fortes chaleurs). Le temps d’essayer de résoudre le problème (qui ne le sera pas), Najoua va alors en profiter pour remercier son public et discuter avec nous. On va rapidement remarquer que des fans viennent de loin et même de l’étranger parfois. Très touchée, Najoua ne sera jamais loin des larmes et dévoilera de plus en plus ce que l’on savait déjà, elle est touchante, gentille et bienveillante avec nous.

Chaque problème technique est compensé par Najoua qui saute sur l’occasion pour parler avec nous, de sa famille et de l’amour qu’elle nous porte. A la fois humaine et vraiment professionnelle puisqu’elle doit gérer avec les soucis techniques sous une chaleur atroce, on ne peut définitivement qu’avoir un profond respect pour elle ce soir. Chapeau madame !

C’est donc finalement sans bassiste que le concert va se poursuivre et ce pendant encore facilement 1H30.

1H30 durant laquelle Najoua va proposer des relectures de Luna, Rendez-vous, Cheveux aux vents, Comme toi, Mon sang, le tien, Que sont-ils devenus ?, SOS, Ana, Le con qui s’adore ou encore Le Fléau qui sera capté et semble donc se confirmer en nouveau single.

C’est finalement sur les coups de 22H30 que le concert se termine et si ce dernier n’aura pas été évident, ni pour elle, ni pour nous, c’est malgré tout avec une grande joie que nous sommes sortis respirer enfin après avoir eu face à nous une belle artiste dans tous les sens du termes.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :