On a écouté Out Of The Darkness de Gizmo Varillas

Déjà le 3ème opus pour Gizmo Varillas qui confirme ici qu’il peut vraiment être très bon dans le domaine de la pop.

Mélange de titres aussi bien en anglais qu’en espagnole, Out Of The Darkness comprend quelque pépites pop qui pourraient bien nous accompagner pendant tout l’été et bien au-delà.

Cela débute avec la piste d’ouverture, Love over everything, véritable titre dansant, pop et idéal comme introduction à ce qui va suivre.

Born Again est justement de ces titres pop entêtants qui restent en tête et ne vous lâchent pas avant un moment. Avec un refrain accrocheur et un gimmick très efficace, on a ici un titre incroyable.

C’est à la cinquième piste qu’arrive les premières sonorités espagnoles et celles-ci se veulent très agréables, à l’image des pistes précédentes. Avec un tempo plus calme, Bella Flor est en quelque sorte la première balade de l’opus.

Si Gizmo Varillas repasse à l’anglais sur One day at a time il augmente d’un tout petit cran le tempo. Ce n’est certes pas une balade, mais on garde ce côté chill, loin de l’énergie des premières pistes.

Autre morceau plus détendu mais néanmoins très efficace, même plus encore que les deux pistes précédents, Burning Bridges accroche directement avec sa basse puissante.

La seconde piste en espagnole se nomme Danza de Sombras et si elle est agréable, cette dernière souffre de sa position dans l’album. En effet, arrivé à cette piste (la 9ème), on ressent un peu de lassitude. Les titres sont certes agréables, mais manquent de peps et l’on aurait aimé retrouver un morceau plus pop arrivé à cette partie de l’album.

Ce sentiment se prolonge sur les pistes suivantes avant un petit sursaut avec La vida bien que l’album touche doucement à sa fin.

Et c’est la piste pop « Out of the darkness » qui clôture le tout. Un titre original et réussi au tempo un peu plus haut.

Vous l’aurez saisi, cet album est très agréable, réussi mais souffre d’un creux (assez long) dès la mi-album. Il manque un ou deux titres pop en lieu et place de deux morceaux au tempo un rien trop lent, ce qui en aurait fait l’album pop idéal.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :