On a écouté le nouvel album d’Antoine Sahler

C’est tombé comme ça… dans ma boite mail et depuis… Et bien depuis je passe pas mal de temps à écouter ce nouvel album que proposera Antoine Sahler le 1er février prochain et composé de magnifiques chansons.

Et pour en profiter pleinement, c’est au casque que je le fais. Ce choix est du à la qualité de l’enregistrement et de l’utilisation de la musique qui joue bien sur la stéréo là où aujourd’hui cela se perd malheureusement. En effet il n’est pas rare sur cet album d’entendre un piano sur la droite, une guitare plus sur la gauche et une batterie au centre par exemple. Cela a pour effet un aspect Live très agréable.

Composé de 14 chansons et 6 interludes, ce nouvel opus comprend, vous l’aurez compris de magnifique musique, mais aussi de superbes textes très intelligents, amusants parfois aussi et même farfelus sur certaines pistes.

Parfois accompagné de voix féminines sur certains titres, celles-ci parfois apportant un côté un peu kitsch (dans le bon sens du terme) et décalé il faut bien l’admettre là où sur d’autres chansons ces douces voix subliment simplement le morceau.

Dans le rayon magnifique pistes, on retiendra « Senescence » sur le fait de vieillir chanté avec humour et surtout comprenant un refrain accrocheur que l’on ne peut s’empêcher de chanter encore et encore bien longtemps après quel dernière note de la chanson. « Semaine B » est également une des pépites de cet album. Parlant de manière originale de la vie de père de famille séparé ayant la visite de son enfant une semaine sur deux ; on a ici l’exemple type d’une superbe écriture et qui plus est avec une superbe musicalité. Véritable moment fort de l’album, on a là sans doute le plus joli titre de l’album et une des plus belles chansons proposées ces dernières années.

Le single « Merci, merci » est lui aussi bien écrit avec un message très fort sur notre société actuelle porté par une musique entrainante, vraiment agréable et jouant à fond l’aspect stéréo évoqué plus haut. La piste d’ouverture « J’en ai plein » a un aspect old school vraiment agréable. Au rayon des belles balades, on ne peut passer à côté de la sublime « D’ailleurs » qui nous emporte de par sa musique et la douce voix d’Antoine. Pas une balade, mais une des plus belles déclarations d’amour chantée, le titre « Ton prétendant » est original et accrocheur aussi de par son refrain plutôt efficace.

Autre morceau superbement écrit, « Un peu de ta vie » dans lequel est évoqué l’amitié par mur facebook interposé… Très agréable musicalement, comprenant un joli texte, c’est une des autres réussites de l’album. Un peu rétro mais très agréable, « Elle fait des listes » est de ces titres farfelus mais à même de devenir un des grands moments sur les concerts. En effet il est impossible de ne pas se remuer en écoutant cette chanson aux sonorités un peu vieillottes et loin des standards actuels. Le genre de petit coup de coeur improbable.

Les bons titres ne s’arrêtent pas ici et la fin de l’album réserve encore quelques pépites à l’image du superbe « Tout le monde est jeune » nous parlant à nouveau de la génération actuelle d’adultes s’accrochant finalement à une certaine jeunesse là où Antoine a du mal à se retrouver.

Ce nouvel album simplement nommé Antoine Sahler est une très grande réussite et déjà un de mes coups de coeur même si certaines interludes semblent un rien too much comme « La bouche pleine » 

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Antoine Sahler vieillit… Bien pour son nouveau single « Sénescence » – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :