On a écouté le jardin étrange de Celinn

Voilà sans doute une chanteuse que le public aura du mal à étiqueter, classer, ranger et oublier…

C’est que Celinn est vraiment atypique et risque de décontenancer avec son premier album « Le jardin« .

Variété française, sonorités urbaines, électro, français, anglais… Celinn est un peu tout ça et si effectivement on aura du mal à lui attribuer un style, c’est clairement parce qu’elle touche à tout et qui plus est parvient à exceller dans chaque domaine.

Que ce soit dans les petites comptines telles que « La vie » ou dans les jolies chansons imagées telles que « Le grand cerf » et son joli piano accompagnant des chûtes d’eau en plus de la voix hypnotisante de Celinn, « Le jardin » est définitivement magique et propice à l’évasion.

Autre moment de grâce sur cet opus, le relaxant « Mantra » où se mêlent les sonorités animales et électro pour un résultat surprenant, mais combien envoutant.

Et l’envoutement, Celinn y parvient sur de nombreuses pistes présentes sur cet album qui définitivement plaira aux amateurs de nouveautés, d’originalité et à l’imaginaire très développé également.

« Deer » est peut-être le titre le plus « radio frendly », à savoir le plus à même d’être diffusé en radio, mais l’on comprend rapidement que cet opus a vraiment été pensé d’un point de vue purement artistique plus que commercial tant cet album, aussi magnifique soit-il aura du mal à aller chercher les auditeurs qui découvrent les artistes via la radio. Définitivement une des plus belles pistes de l’opus, « Deer » est un des grands moments de l’album.

Je ne vais pas vous parler de toutes les pistes de l’album, car il est bien plus interessant de le découvrir par soi même, mais « Le jardin » de Celinn est un album qui va de surprises en surprises avec comme résultat final, un ovni dans le paysage musical actuel, mais un ovni par lequel on est prêt à se faire enlever à tout instant.

L’album est dispo aujourd’hui…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :