On a écouté Essenciel de Zazie !

Avec une longue et belle carrière avec des très hauts et quelques bas, Zazie est de retour ce mois ci pour un dixième opus que l’on nous annonçait tel une renaissance après un petit abandon du public depuis 3 albums.

Non pas que 7, Cyclo ou Encore heureux étaient mauvais, mais après les cartons Rodéo et Totem, Zazie avait tendance à moins se renouveler et surtout difficile à proposer des singles fédérateurs et à attirer le public à elle.

Aujourd’hui, après un passage à la tête de The voice et un allez simple sur une autre maison de disque, Zazie semble de retour plus forte que jamais grâce à un bon choix de single, l’excellent et original Speed qui est parvenu à lui faire retrouver le succès et un public qui n’était jamais vraiment partit, mais attendait visiblement simplement autre chose d’elle.

Annonciateur d’un album électro nommé Essenciel, plébiscité par les critiques avant même sa sortie et une envie bouillonnante des fans de quelque chose de frais, Zazie a décidé de frapper fort et ne déçoit jamais sur cet opus.

Il faut dire qu’Essenciel parvient à la fois à offrir aux fans certains titres assez proches de ce que l’on aime chez elle, à l’image « de Nos âmes sont » assez proche de « Je ne sais pas » et ce jusque dans la manière de chanter avant de surprendre sur des titres fous tels que « Ma story » plus électro que jamais et véritable suite au carton « Cyber« .

Et c’est bien là qu’Essenicel frappe fort, non pas dans les classiques Zaziesque, mais bien dans les prises de risques et les titres totalement fous sur lesquels plus personne n’imaginait aller Zazie depuis quelques années. « Patatras » est clairement l’un de ces titres et sans doute aussi le plus radio friendly de l’opus et un single évident si les  bons choix opérés jusqu’ici continuent.

Le morceau donnant le nom à l’album « L’Essenciel » est lui aussi une incroyable surprise puisque peut-être un des titres les plus « grand public » de l’album avec une accroche simple permettant de chanter pratiquement de suite en compagnie de Zazie sur les refrains. Le titre bénéficie d’une montée un peu similaire à « Speed » et devrait plaire à pas mal de monde.

Heureusement comme dit plus haut, Zazie se réinvente évidemment, mais n’en oublie pas ses plus anciens fans et les titres « Veilleurs amis » et « Va chercher » semblent tout droit venus des précédents opus de la belle qu’étaient Zizanie ou Zen avec même un côté premier opus avec « Dire ce qu’on danse »

Reste alors sans doute le meilleur titre de l’album et un mix entre modernité et petit frère des meilleures pistes issues de Made in love, l’excellent « Garde la pose« . Résolument moderne, mais incluant des sonorités qui parleront aux fans, ce morceau résume finalement assez bien l’album et son thème « Essenciel », à savoir que l’on retrouve ici le meilleur de Zazie élevé vers des sonorités touchant le ciel.

Zazie ne déçoit donc jamais sur cet opus et bien que l’on mettra une seule réserve sur le titre « On s’aima fort« , le seul petit faiblard de la bande, « Essenciel » permet avec ce 10ème opus à Zazie de retrouver son public et d’aller clairement viser une nouvelle génération qui ne pourra qu’accrocher à « Ma story » (qui espérons le sera un single), « Waterloo » ou « Speed ».

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire