Matthias et Maxime – Critique

Matthias et Maxime

9

Scénario

9.0/10

Casting

9.5/10

Réalisation

8.5/10

Bande originale

9.0/10

Les pour

  • Le scénario
  • Les acteurs
  • Les émotions du film

Twitter : #MatthiasEtMaxime @diaphana

Titre VO : Matthias et Maxime

Réalisateur : Xavier Dolan

Acteurs : Xavier Dolan, Gavriel D’Almeida Freitas, Anne Dorval

Durée : 1h59

Date de sortie : 16 Octobre 2019

Le jeune et talentueux Xavier Dolan nous présente son second film de l’année après son très bon <<Ma Vie Avec John F. Donovan>>.

Matthias et Maxime, c’est d’abord une histoire qui peut sembler banale sur le papier mais qui devient extraordinaire à l’écran.

On y suit deux amis d’enfance qui doivent s’embrasser pour les besoins d’un court métrage amateur. Suite à ce baiser, un doute récurrent va alors s’installer, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l’équilibre de leur cercle social et bientôt, leurs existences. 

C’est dans ce contexte que le spectateur se surprend lui-même à jalonner entre tristesse et joie, dégoût, peur et colère. Ce passage d’une émotion à une autre lui permet de ne pas décrocher d’un fil et de se retrouver prisonnier de cette histoire dont on a du mal à se défaire, une heure, deux heures, voire trois heures après la séance.

On retrouve sur le fond ses obsessions, sa vision et ses gimmicks visuels reconnaissables entre tous dont Xavier Dolan nous a habitué. Son style est donc reconnaissable, mais il propose un film plus sobre et mieux maîtrisé que « Juste la fin du monde ».

Concernant les deux acteurs principaux joués pas Xavier Dolan et Gabriel D’Almeida Freitas, ils sont tout les 2 justes et touchants. On croit en leur amitié qui est très forte. Ils arrivent à transmettre de nombreuses émotions différentes avec de simples échangent de regards. Les acteurs secondaires sont aussi très bons et attachants chacun à leurs manières.

Matthias et Maxime est une œuvre dont la subtilité réside dans le choc émotionnel ressenti par le spectateur, tour à tour troublé, charmé, comblé.

À quand le prochain Xavier Dolan ?

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :