Licenciement chez Dreamworks

Faut il se préparer un jour à voir disparaître Dreamworks, la boite responsable de super films comme Shrek, Le prince d’Egypte, Madagascar et bien d’autres encore….

Véritable concurrent de Disney lors de son arrivée sen 1994, Dreamworks animation continue depuis quelques années à chuter et à rencontrer des difficultés à équilibrer son budget et ce malgré une première vague de licenciement en 2003.

12 ans plus tard, les soucis continuent et des films, aussi bon soient-ils, tels que Turbo, Les pingouins de Madagascar, Mr. Peabody et Sherman ou même Dragons 2 au succès limité n’ont eu de cesse que d’entraîner le studio vers le bas.

Voilà pourquoi aujourd’hui, on parle d’une nouvelle diminution des coûts pour survivre et cela passe inévitablement par la suppression d’emplois. Pas moins de 350 employés seraient ainsi concernés par cette décision.

Reste à voir si ceci et les prochains films vont parvenir à aider Dreamworks, entré en négociations il y a peu (sans aboutissement) pour être racheté par les constructeurs de jouets Hasbro.

Dreamworkspng

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :