Les fameuses cartouches d’Atari 2600 « E.T. L’extra-terrestre » enfin retrouvées et déterrées.

et-atari-game

L’un des grands mystères de notre histoire contemporaine enfin résolu, Atari avait effectivement bien enterré les cartouches invendues du jeu E.T. L’extra-terrestre dans le désert du Nouveau-Mexique en 1983. Pour rappel, le jeu vidéo E.T. L’extra-terrestre est considéré comme étant le pire jeu vidéo depuis la création de l’univers… Rien que ça. Récit de cette folle aventure.

 

En 1982, le plus grand réalisateur de tous les temps Steven Spielberg sortait un film qui allait marquer des générations : E.T. L’extra-terrestre, l’histoire émouvante d’un petit garçon se liant d’amitié avec un extra-terrestre échoué sur terre après que sa famille l’ait oubliée. Un succès critique et commercial international, des brouettes de récompenses et une musique inoubliable de John Williams.

 

En cette même année, Atari la société qui a conçu le premier jeu vidéo populaire « Pong », cherche à tout prix un moyen de relancer les ventes de l’Atari VCS 2600, sa console emblématique. La société décide donc de surfer sur la vague du succès d’E.T. pour en concevoir un jeu vidéo basé sur le film pour le sortir à Noël. Aussitôt dit, aussitôt fait, Spielberg donne son accord à la société et le développement peut commencer ! Réalisé en à peine cinq semaines, le jeu est prêt pour Noël et c’est ainsi qu’un génération entière de joueurs vécut l’un des pires Noël de leur existence : le jeu était mauvais, répétitif et n’avait peu de rapport au film de Spielberg… Scandale, les joueurs cassent leurs manettes, les critiques se déchaînent et Atari essuie un échec commercial de grande ampleur puisque produit à 4 millions d’exemplaires, le jeu n’en vendit qu’un petit million.

 

E.T.l-extra-terrestre_Atari_2600_Jaquette_001

 

La légende commence un an plus tard, alors qu’Atari peine à vendre sa nouvelle console, l’Atari 5200, il doit être décidé du sort des 3 millions de cartouches E.T. L’extra-terrestre invendue. Personne ne voulant de cet étron, une seule solution est possible : les faire disparaître mais comment. James Heller, le directeur d’Atari de l’époque, décide de les faire enterrer dans une décharge industrielle de la petite d’Alamogordo au Nouveau-Mexique. C’est ainsi que par une nuit de septembre 1983, une vingtaine de semi-remorques chargés à bloc de cartouches E.T., Pac-Man et autres titres massacrés par le public et les critiques, sont en route pour Alamogordo afin d’enfouir ces maudites cartouches. Le journal local rapporta cette nouvelle le lendemain et la légende put enfin commencer.
Pendant 30 ans, cette histoire a fasciné les joueurs, les plus illustres testeurs de jeux vidéo (Joueur du Grenier, AVGN, Hooper, Mr Meeeea…) se sont frottés à ce jeu atypique et unique en son genre qu’est E.T. L’extra-terrestre. L’histoire servira même de base pour film de James Rolfe : AVGN The Movie.

 

Mais un autre grand mystère réside dans cette histoire… Quel a été la réaction de Steven Spielberg face à cette incroyable histoire ?

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :