La Bretagne va célébrer le cinéma Iranien

En voilà une bien belle initiative que la ville de Vitré en Bretagne que d’organiser Le festival Nouvelles Images d’Iran

Comme sur de nombreux festivals, l’idée de celui-ci sera de mettre à l’honneur le renouveau du cinéma, ici iranien, en présentant les nombreux talents et créateurs indépendants que peut compter le pays. 

Pour l’occasion, Abolfazl Jalili, cinéaste iranien de référence, viendra offrir une carte blanche en ouverture de bal en choisissant six fictions réalisées en parfaite parité par autant de femmes (Anahid Abad, Monir Gheydi, Roqiye Tavakoli) que d’hommes (Hamid Reza Ghorbani, Ebrahim Mokhtari, Hossein Namazi), tous attachés à donner une image fidèle de l’Iran d’aujourd’hui.

Comme tout bon évènement de la sorte, il ya aura évidemment des prix, ici sélectionnés par le public, qui seront remis aux cinéastes en fin de festival.

Face à cela, le comité de sélection composé de professionnels du cinéma et de la culture iraniens et français, ainsi que de représentants des partenaires tenait à proposer plusieurs regards croisés de documentaristes iraniens
autour des thèmes de société et d’avenir qui nous concernent tous. Par exemple, le documentaire Arte L’Iran à court d’eau offre l’occasion d’une conférence de Bruno Ricard, hydrologue, spécialiste et ami de l’Iran, sur l’enjeu planétaire de la question. Le court métrage sera également au rendez-vous de cet évènement en invitant Ali Nazari, jeune cinéaste iranien amoureux de la Bretagne, à présenter 3 de ses créations.

Cette première édition du Festival de Cinéma Nouvelles Images d’Iran qui se tiendra du 11 au 15 décembre prochain nous arrive cette année grâce à l’initiative du Centre Franco-Iranien, soutenu par la ville de Vitré et la région Bretagne, le tout organisé par l’association culturelle Garromédia.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :