La belle surprise Scandale!

Une fois encore, c’est un petit coup de coeur que je viens vous proposer, à savoir le premier ep du groupe Scandale! Attendu pour le 21 juin prochain.

Qui est Scandale! ?

Mounir et Ben n’étaient peut être pas destinés à se rencontrer, mais une femme en a décidé autrement : ils étaient tous deux l’unique homme de sa vie. Après quelques explications passionnées et quelques bagarres, ils se sont découvert une fascination réciproque, qui les a entraîné un jour d’ennui quelque part loin de Paris. Et à cet instant là, il y a tout juste un an, un trop plein d’inspiration a fait naître des morceaux.

Ce sont ceux-là qui composent « #1« , le premier maxi de Scandale!. Leur musique est résolument électro, teintée de pop et de chanson française

et l’album, il donne quoi ?

Débutons par dire que cela m’a pris quelques écoutes pour rentrer dedans et dès lors je vous encourage à faire de même.

Non sans petits défauts, #1 (le nom de l’ep) s’avère finalement très efficace et plutôt bienvenue dans le paysage musical français qui compte finalement peu d’artistes dans ce style là.

Proposer du texte français sur une musique électro peut, de fait, dérouter de par sa non habitude, mais il est clair que Scandale! a les moyens de changer la donne.

L’opus s’ouvre sur le titre « histoire » avec une instru vraiment agréable et entraînante agrémenté d’un texte plutôt amusant. Malheureusement l’aspect vocodé de la voix est plutôt désagréable et entache un peu le titre. De fait on en viendrait à espérer une version instrumentale.

S’en suit « Est-ce que tu sais » et heureusement on retrouve par ici une voix masculine moins trafiquée et bien plus agréable à écouter. Là aussi la musique fait immédiatement mouche avec un côté dance funcky très agréable. Le refrain est simple et entêtant bien que là aussi un rien trop vocodé à mon goût. Malgré tout, c’est moins dérangeant que sur « histoire » et on s’y accommode assez facilement. La chanson gagne en puissance à force d’écoutes et fait définitivement partie des singles potentiels de l’album.

« Ce soir » est considéré comme premier single officiel et c’est un très très bon choix puisque le titre se démarque de par son incroyable montée en puissance (plus encore que sur « Est-ce que tu sais« . Plus le titre avance, plus il accélère et part dans un style rappelant quelque peu du Mirwais (pour les connaisseurs). Le texte est des plus simples et des plus négatifs aussi. Il tranche parfaitement avec le côté joyeux du titre. Totalement addictif, « Ce soir » est une très grande réussite.

Le tempo redescend sur « Automne » qui propose une autre facette du groupe. Une facette fort agréable et quelque peu plus sombre vis-à-vis du reste de l’album. A noter qu’arrivé à ce stade-ci, on s’est habitué au Vocoder, même si je reste convaincu que le titre aurait gagné a être plus épuré au niveau de l’effet sur la voix.

Arrive ensuite le plus beau titre de l’album, le magnifique « Tout est pardonné« . Sans doute le titre le plus proche d’une véritable chanson de par un texte plus long et plus profond, on apprécie tout particulièrement le manque d’effet sur la voix on ne peut plus agréable sous cette forme. Résolument moderne, accessible et faisant office d’une superbe ballade que l’on écouterai avec plaisir à la radio, « Tout est pardonné » est définitivement le Highlight de l’album. De fait on espère vraiment que le groupe ira dans ce sens là par la suite :  Moins d’effets inutiles sur la voix et des mélodies ainsi que des textes profonds.

Enfin ce #1 se clôture par le titre « On verra ça demain » qui bien que fun semble se rapprocher de la variété pour gamins qui passent en radio de par sa voix enfantine et un texte, à nouveau, facile et basique. La partie musicale, de son côté, est par contre vraiment bonne.

On retiendra donc de ce #1 qu’il est composé musicalement de titres vraiment excellents à l’image de « Ce soir » et « Tout est pardonné« , mais est malheureusement plombé par un manque de naturel dans les voix parfois et des titres un rien trop faciles et clairement destinés à un public cible qui écoute sans réellement écouter. On espère un #2 plus travaillé encore et dépoussiéré.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :