La Belle et la Bête: Faut il aller voir le musical ?

Pour certains le fait de ne pas être allé voir la projection de Thor 2 peut sembler incroyable  mais lorsque Disney m’a convié à l’une des toutes premières représentations du spectacle musical « Le belle et la bête« , il me semblait tout simplement impossible de refuser une telle opportunité.

belle-bete-mogador3

Mon histoire avec la belle et la bête remonte à mes 11 ans et que ce soit la VHS, le DVD, le bluray ou encore aujourd’hui le bluray 3D… La belle et la bête reste sans doute le dessin animé que j’ai le plus vu. Selon moi le plus grand chef d’oeuvre des studios aux grandes oreilles comme on aime appeler Disney, il fait partie du second âge d’or du studio avec Le roi lion, Aladdin ou encore La petite sirène. Ce n’est donc finalement pas étonnant que « La belle et la bête » ait été adapté en comédie musicale au même titre que Le roi lion après lui car en termes de comédies, de musiques et de mise en scène, ces deux films restent maîtres dans leurs genres.

Mais assez parlé du dessin animé et concentrons nous sur ce Musical.

 La-Belle-Et-la-Bete-Musical

On ne va pas faire durer le suspens inutilement, oui la belle et la bête est une réussite mais pas sur tous les niveaux. En effet le spectacle comprend quelques petites faiblesses mais pour le moment, parlons de ce qui est bon. Tout d’abord, la mise en scène vraiment bonne et intelligente permet de retranscrire parfaitement le film en spectacle musical. Certains passages impossibles à retranscrire avec exactitude en live tels que  les scènes à cheval par exemple (Philibert est totalement absent ici) sont contournée de façons intéressantes et ne dénaturant à aucun moment l’esprit du film.  Ainsi le père de belle ne va plus en forêt sur le dos de Philibert mais sur l’une de ses inventions, proche de celle du film.

La-Belle-Et-la-Bete-Disney

timthumb.phpMais un film d’une heure et demie ne peut faire un spectacle complet et forcément certaines chansons se sont vu être allongées alors que d’autres totalement créés pour l’occasion. Là aussi, cela passe très bien et ne semblent pas ajouté mais bien être en parfaite osmose avec les chansons les plus connues.

Certes, il n’y a pas de nouveaux « classiques » car l’écriture n’est plus la même, mais les chansons font parfaitement office de liens ou de compléments sur un album.

Ensuite il y a les décors et les différents tableaux. Forcément certains sortent du lot comme cette version longue de « C’est la fête« , la superbe mise en scène sur l’attaque du père de belle par les loups ou encore la chanson « Gaston » incroyable dans sa version live, mais une fois encore tout est cohérent, agréable et nous replonge dans le film à chaque minute

Pour ce qui est des acteurs, certains sont incroyables comme ceux interprétant « Lumière », « Big ben« , « Le plumeau » ou encore « Belle« .

Malheureusement c’est à partir d’ici que je suis obligé de parler de quelques points négatifs, à commencer par certains choix de casting. Si d’un côté l’on a une belle vraiment bien, le personnage de la bête est de son côté assez décevant. Le problème vient clairement du choix de casting puisque l’acteur est bien trop jeune et cela s’entend et se voit dans son interprétation. A aucun moment il ne fait ressortir le côté bestial ou menaçant de la bête si bien qu’au climax final, alors qu’il est prêt à abandonner tout, on n’éprouve pas réellement de pitié pour lui dans la mesure où son interprétation est aussi linéaire et  plate que pendant tout le reste du spectacle. Cela s’entend aussi dans sa voix et si des rugissements enregistrés viennent accentuer le côté bestial, c’est également parce que dans sa façon de parler ou de chanter, l’on ne ressent à aucun moment la tristesse ou le poids du malheur sur lui.

La-Belle-Et-la-Bete-PrinceLa-Belle-Et-la-Bete-Theatre-MogadorCette erreur de casting s’étend également aux rôles de Maurice, le père de belle ainsi que celui de Madame Samovar. Bien meilleur que pour la bête, certes mais un choix d’acteurs là aussi bien trop jeunes. Le père ne fait nullement grand-père gâteau que l’on rêve d’avoir comme dans le dessin animé ou vieillard fatigué mais bien un papy issu de la BD Asterix en très grande forme. Pareil, lorsqu’il chante cela s’entend. Madame Samovar est quant à elle très bien dans son rôle et apporte pas mal de nuances mais là aussi une personne plus âgée avec une voix plus chaleureuse aurait été plus agréable et plus proche du dessin animé . il faut dire que dans le film, ce personnage est très important et tellement emblématique qu’il est difficile ensuite de faire aussi bien. Malgré tout, la chanteuse s’en sort vraiment bien dans ce que l’on pourra considérer comme une relecture et si l’on parvient à oublier l’incroyable performance d’Angela Lansbury dans le film, alors cette nouvelle Madame Samovar vous emballera.

Autre point qui peut être vu comme négatif quoi que moyennement gênant est la présence très prononcée du sex. Alors que nous sommes devant une production Disney, à la sortie de l’entracte, on ne pouvait entendre que des «Wow, c’est quand même très sex» et cela risque de surprendre plus d’un spectateur venu accompagné de ses enfants. Pour le coup et si cela était suggéré dans le dessin animé, il ne fait aucun doute que Lumière est proche de l’obsédé sexuel au même titre que Gaston qui demande clairement aux 3 jeunes filles amoureuses de lui de rester disponible pour un coup d’un soir… (ce n’est pas formulé de la sorte, mais déclaré de façon très explicite)

Lumière et Gaston offrent également quelques mouvements du bassin très explicites sur certaines scènes qui pour le coup ne laisseront  jamais  place à la suggestion. Cela n’en est pas gênant pour les adultes mais risque comme je le disais d’en surprendre plus d’un.

Enfin il manque une ou deux choses d’un point de vue  mise en scène qui auraient pu être améliorées comme l’utilisation de projecteurs sur certains passages. En effet lorsque belle montre la bête dans le miroir, on peut voir la réaction des gens mais l’on se dit que pour ce moment là, projeter l’image de la bête hurlant de terreur sur le mur du fond aurait été un excellent effet. Voir même le faire apparaître sur le rideau transparent de l’avant scène (utilisé une seule fois pour Histoire éternelle) pour y donner un effet 3D.

Quoi qu’il en soit et malgré ces quelques petits défauts, cela n’empêche nullement au spectacle d’être exceptionnel et d’être clairement un «Must see» pour tous fans de Disney et du classique «La belle et la bête». Le dessin animé prend vie devant nos yeux et nous plonge littéralement dans une attraction vivante digne des plus belles issues du parc Disney (Peter Pan, Blanche neige, Pinocchio).

Une chose est certaine, vous sortirez du spectacle avec de la magie dans les yeux, le coeur d’un enfant de 12 ans et de superbes chansons plein la tête !  N’hésitez pas une seconde et réservez vos places !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :