Karin Clercq a ouvert La boite de pandore !

Elle l’a fait… Oui Karin Clercq a ouvert La boite de Pandore pour le bonheur des amateurs de belles chansons françaises.

En effet La boite de Pandore est le nom de son album, enfin disponible partout et composé de 12 jolis titres.

Si l’on avait déjà été convaincu par le single répondant au même nom que l’album, de par son efficacité du texte, de la musique et surtout de par la voix douce et mélodieuse de Karin, on n’est pas dépaysé par les autres pistes allant dans le même sens.

Ainsi l’ouverture de l’opus est assurée par « J’avance« , un titre qui évolue au fil des minutes avec comme point d’orgue le refrain et la voix magnifique de Karin ici superbement mise en avant.

Dans les belles chansons, on notera également « Partie » qui à nouveau bénéficie d’un joli texte et d’une musique très agréable qui à nouveau change avec l’avance de la chanson.

Surprenant également, le titre « Pourquoi » sur lequel Karin CLercq s’essaye au rap… Et y parvient assez bien !

Plus dark que le reste de l’album, « Madame rêve » est assez pesant finalement vis-à-vis du reste de l’opus mais pourrait bien à lui seul justifier le nom « La boite de pandore » et son aspect multiple…

L’album se clôture par « Antigone« , un autre titre assez fort, pesant et plutôt sombre. A nouveau cela marque une cohérence avec le thème et le titre de l’album. L’un des points fort de ce titre et de l’album de manière générale est que même dans les parties sombres, la voix légère et reposante finalement de Karin Clercq apporte toujours une sorte de lueur de positivité et nous laisse à tout moment penser que même si l’espérance est restée au fond de la jarre… Karin parvient à nous rappeler que celle-ci est toujours là, à attendre qu’on aille la chercher.

Cet opus est très varié sans jamais pour autant perdre sa cohérence. Très agréable et forcément jamais lassant de par ses changements de tons, on profite également de la beauté de la voix de Karin Clercq avec l’espérance de ne plus devoir attendre si longtemps avant son prochain opus…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :