Jersey Boys: Les secrets de la bande originale

Présenté en avant-première au Champs-Elysées film festival, le nouveau film de Clint Eastwood est l’adaptation ciné du spectacle musical du même nom inspiré de la vie de Frankie Valli & the Four Seasons.

Petit retour en arrière… Qui sont les 4 seasons ?

Tout a débuté avec le chanteur Frankie Valli qui a lancé sa carrière solo en 1953 sous le nom Frankie Valley sans pour autant rencontrer le grand succès.

Entre 1954 et 1956 il va s’associer avec un autre musicien, Tommy DeVito, et fonder le groupe the four lovers (après plusieurs noms)

7 singles plus tard et toujours sans succès, le groupe  va constamment changer de nom (18 fois) devenant entre autre Frankie Tyler, Frankie Valley, Frankie Valley and the Travelers, Frankie Valle and the Romans, The Village Voices, ou encore The Topics

En 1960 et après plusieurs changements de membres, le groupe loupe une audition au Bowling du coin nommé « the four Seasons« . Le nom actuel du groupe est alors tout trouvé.

En 1960, le groupe sortira son premier single Bermuda / Spanish Lace qui fit un bide, ne parvenant même pas à entrer dans le top single.

Le premier tube du groupe, Sherry, arrivera un peu plus tard, en même temps que leur premier album, Sherry & 11 Others en 1962. De suite on découvre avec ce single le style qui va rester dans les mémoires…

Sur ce premier album se trouve également sans doute l’un de leurs plus gros cartons, connus encore aujourd’hui de la jeune génération grâce au film culte Dirty Dancing : Big Girls Don’t Cry

Le groupe va alors enchaîner les tubes tels que Walk like a man, Ain’t that a shame ou encore Candy Girl

The four seasons est tellement populaire qu’un album de reprises de chants de Noëls sera alors mis en place, ainsi le second opus du groupe sera The 4 Seasons Greetings en décembre 1962 soit 3 mois seulement après la sortie du premier album.

Signés chez Vee-Jay records et malgré un énorme succès du groupe, le label est en difficulté et ne peut plus payer les différents groupes qu’ils proposent (entre autre les Beatles) et du coup les Four Seasons s’en vont chez Phillips records.

Suite à un procès, le groupe devra obligatoirement faire un dernier album pour Vee-Jay et décideront d’un opus Live. de plus les droits sur leurs anciennes chansons resteront la propriété du label et aucunement celle du groupe.

La particularité de l’album live est qu’il n’en est pas vraiment un puisque c’est un faux public qui est ajouté sur des versions studios du groupe donnant ainsi l’illusion d’avoir été enregistré enregistré devant un public…

Coup de chance, le label Vee-Jay est déclaré en faillite en 1966 et le groupe dispose à nouveau des droits sur leurs chansons. Phillips en profitera pour les ressortir.

En 1964, le groupe va sortir « Dawn, go away » mais loupera le top, la faute aux Beatles alors très populaire aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde.

Vee-Jay ira même jusqu’à sortir en 1964, un double album intitulé The Beatles vs the Four Seasons: The International Battle of the Century!, devenu depuis très rare et recherché par de nombreux collectionneurs.

A partir de 1965, le groupe va voir certains membres s’en aller, d’autres arriver et les premières envies de titres solo pour Frankie Vally mais aussi le retour de nouveaux noms  tels que Valli Boys ou encore the Wonder Who? entre autre pour contrer les ressorties de titres par Vee-Jay, pas encore en faillite.

Voici deux titres sortis sous ce nom des « The wonder who » – The lonesome road et On the Good Ship Lollipop

http://youtu.be/bE4os5YcTrQ

Comme vous pouvez l’entendre, Frankie Vally s’est amusé avec sa voix pour s’éloigner un peu du son généralement proposé par The four seasons

Entre 1966 et 1967, le groupe continuera de sortir des titres en utilisant parfois simplement le nom de Frankie Vally tels que « I’ve Got You Under My Skin » une bien jolie ballade

http://youtu.be/3STV2I62J7o

Egalement issu de cette période là, le titre « Can’t take my eyes off you » sur lequel Frankie Vally reprend sa voix normale.  Ce titre figure sur la bande originale du film « Jersey boys »

En 1968, le groupe va sortir une reprise des Shirelles, Will you (sill) love me tomorrow devenu culte aussi grâce au film Dirty Dancing

Le version des Four seasons

La version du groupe les Shirelles présente dans la BO de Dirty Dancing

vers la fin des 60’s, le public cherche un autre style de musique et les Four Seasons ne sont plus trop à la mode alors dans un dernier recours, Phillips changera le nom du groupe en Frankie Valli & the 4 Seasons et sortira le titre Patch of Blue mais sans succès.

Le groupe se séparera donc de chez Phillips pour rejoindre La warner qui sortira un single unique en Angleterre avant que le groupe ne rejoigne  la Motown et s’essaye à quelque chose de nouveau.

Voici le titre inédit sorti chez Warner « Sleeping Man« 

http://youtu.be/FOW4yQBn3Mw

Malheureusement l’aventure Motown se voudra catastrophique avec des ventes désastreuses si bien qu’alors qu’un second Lp est prévu, tout sera annulé suite au bide du premier, Chameleon

Voici un des rares titres du groupe sous la Motown

Une fois encore les ventes étant tellement mauvaises, le label refusera même de sortir les 8 titres déjà enregistrés par le groupe pour ce fameux second LP jamais créé.

En 1974 alors que le groupe n’est plus signé chez Motown, Frankie Vally veut racheter les droits sur les chansons mais vu la somme importante demandée, il ne va racheter que le titre My Eyes Adored You pour 4000$. Il présentera alors cette chanson à Private Stock Records qui va alors lui demander de la sortir en tant qu’artiste solo et non sous le groupe. Le tire qui rappel un peu les ballades des Bee Gees va alors permettre au chanteur d’avoir un nouveau label et un contrat alors que les autres membres du groupe se retrouvent mis de côtés…

Pendant cette période, le groupe va continuer de faire des tournées en engageant deux nouveaux membres pour chanter d’autant que Frankie Valli va perdre peu à peu l’audition, le contraignant à chanter moins. En 1975, le titre My Eyes Adored You est un gros carton et Frankie Valli parvient à refaire signer le groupe chez Warner. A la même période, Frankie Valli en solo et les Four seasons parviennent à vendre plus d’un million de singles. Frankie Valli avec My eyes adored you et le groupe avec le titre Who loves you 

Le titre donnera même naissance à l’album Who loves you qui atteindra le million de ventes lui aussi et aura la particularité d’être le premier opus du groupe avec plus de la moitié des titres sans Frankie Valli en tant que chanteur principal.

En 1976, le groupe va à nouveau cartonner avec un titre devenu culte et surtout repris en France par un artiste alors très à la mode… je vous laisse découvrir de quel chanson il s’agit. Le titre original étant « December, 1963 (Oh, What a Night) » lui aussi présent sur la BO de Jersey Boys.

en 1977, la tendance musicale change encore et le groupe ne marche de nouveau plus et seul le titre Down the Hall sera synonyme de succès.

Frankie Valli, de son côté ne rencontrant plus de succès en solo non plus va alors quitter Private Stock Records

1978 voit pourtant débarquer un film qui va changer l’histoire du cinéma puisqu’il est lui aussi devenu culte et surtout comprend en ouverture un tube signé Frankie Valli, il s’agit de Grease.

Malgré ce dernier gros carton, le reste de la carrière solo de Frankie Valli mais aussi du groupe ne va être qu’une successions de duo occasionnels (avec les Beach boys) ou de complications,  sans jamais permettre au groupe de retrouver la même gloire.

En 1985 les 4 seasons tenteront un come-back avec un titre devenu aujourd’hui bien kitsch mais qui représente parfaitement les 80’s, Streefighter

depuis 2008, Frankie Valli est souvent en tournée avec de nouveaux membres qui reprennent le nom « the four seasons »

Concernant la comédie musicale « Jersey boys » elle est découpée en 4 saisons dont la narration est assurée par chaque membre du groupe. Une saison par membre.

Le tire fait bien entendu référence au fait qu’ils sont tous originaires de New Jersey. Le show a débuté en 2005 et a remporté l’année suivante le Tony Awards de la meilleure comédie musicale. A la grande époque du groupe, tout était surveillé et aseptisé afin de ne pas heurter les ventes de titres ainsi le fait que certains membres se soient par exemples retrouvés avec des casiers judiciaires aura toujours été tenu secrets jusqu’à aujourd’hui.

Lors des recherches concernant le groupe, très vite les scénaristes de « Jersey boys » ont remarqué de véritables différences selon les histoires racontées par les différents membres. C’est alors qu’est intervenu Tommy DeVito, un des derniers membres vivant et co-fondateur original du groupe avec Frankie Valli qui a tenu à remettre tout en place. Pour les producteurs du Musical, cette rencontre fut synonyme de mine d’or ! 

Si pour le reste de la création, il a tenu, au même titre que Frankie Valli, a se tenir à l’écart, les 2 hommes disposaient du droit de faire arrêter le show si celui ci ne leur convenait pas… Il n’en sera rien !

Voici les titres présents sur la bande originale du Musical et du film ainsi que les interprètes

  • 1. Prelude
  • 2. « December, 1963 (Oh, What a Night) » – Frankie Valli & the Four Seasons
  • 3. « My Mother’s Eyes » – Frankie Valli
  • 4. « I Can’t Give You Anything but Love » – John Lloyd Young
  • 5. « A Sunday Kind of Love » – John Lloyd Young, Frankie Valli & the Four Seasons
  • 6. « Moody’s Mood for Love » – John Lloyd Young
  • 7. « Cry for Me » – Erich Bergen
  • 8. « Sherry » – John Lloyd Young
  • 9. « Big Girls Don’t Cry » – John Lloyd Young
  • 10. « Walk Like a Man » – John Lloyd Young
  • 11. « My Boyfriend’s Back » – Kimmy Gatewood
  • 12. « My Eyes Adored You » – John Lloyd Young
  • 13. « Dawn (Go Away) » – John Lloyd Young
  • 14. « Big Man in Town » – John Lloyd Young
  • 15. « Beggin' » – Frankie Valli & the Four Seasons, John Lloyd Young, Ryan Malloy
  • 16. Medley – John Lloyd Young
a. « Stay »
b. « Let’s Hang On! (To What We’ve Got) »
c. « Opus 17 (Don’t You Worry ’bout Me) »
d. « Bye Bye Baby »
  • 17. « C’mon Marianne » – Frankie Valli & the Four Seasons, John Lloyd Young
  • 18. « Can’t Take My Eyes Off You » – John Lloyd Young
  • 19. « Working My Way Back to You » – John Lloyd Young
  • 20. « Fallen Angel » – Frankie Valli
  • 21. « Who Loves You » – Frankie Valli & the Four Seasons, John Lloyd Young
  • 22. Closing Credits: « Sherry »/ »December, 1963 (Oh, What a Night) » – John Lloyd Young, Erich Bergen, Michael Lomenda, Vincent Piazza
  • 23. « Sherry » – Frankie Valli & the Four Seasons
  • 24. « Dawn (Go Away) » – Frankie Valli & the Four Seasons
  • 25. « Rag Doll » – Frankie Valli & the Four Seasons

Voici également la bande annonce du film

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :