Hunger Games fait chuter LionsGate à WallStreet

A force d’attendre de gros succès, de viser les sur-performances à chaque nouvelle sortie, Hollywood est en train de se tuer à petit feu et ce plus encore quand le meilleur démarrage de l’année avec 121 millions de recettes est vu comme une déception !

c’est la laide aventure qui arrive à LionsGate cette semaine qui avec Hunger Games déçoit sur le sol US. Alors que les épisodes 1 et 2 de la franchise pour ados avaient débutés dans les 150 millions, ce 3ème opus réalise des résultats en dessous des attentes et cela a malheureusement eu des répercussions à la bourse pour le célèbre distributeur de cinéma, puisque à peine les résultats du box office dévoilés lundi matin, a vu sa valeur boursière chuter de 5%, ce qui est quand même énorme quand on parle de WallStreet.

Les analystes dès lors ne cessent d’analyser (c’est leur rôle) et prédisent un final à 650 millions pour le film sauf si ce dernier continue de cartonner dans le reste du monde où son démarrage est 4% plus important que pour le second film. Dans ce cas alors, Hunger Games: La révolte partie 1 pourrait finir selon eux aux alentours des 850 millions, des résultats similaires aux précédents films.

Comment expliquer ces résultats décevants (puisque c’est le terme utilise aux Etats-Unis) ?

La réponse tient entre autre en un nom de famille: NOLAN !

Et, oui le pauvre Chris Nolan est montré du doigt puisque La Paramount a signé un accord avec les salles de cinéma Imax pour que celles ci ne diffusent que Interstellar jusque décembre dans leurs salles, privant ainsi LionsGate et Hunger Games de bénéficier de ces écrans géants et surtout d’argent supplémentaire dans la mesure où le billet d’entrée des sales Imax est plus élevé qu’une entrée de cinéma classique. Toujours selon les derniers rapports, c’est facilement 15 millions de dollars de perdus pour LionsGate qui pour le coup aurait eu bien besoin de ceux ci pour obtenir un démarrage plus important.

Et puis, n’accablons pas uniquement Interstellar, car ce serait oublier que le phénomène des films coupés en 2 est aussi synonyme de résultats en demi-teintes. Ainsi les saga Twilight et Harry Potter avaient elles aussi vu leurs avant derniers films décevoir un peu en termes de recettes avant de bien se rattraper sur la seconde partie. On ne doute donc pas une seconde que le dernier Hunger Games qui sortira l’an prochain sera un véritable carton au box office

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :