Ghostly Kisses : Interview

On a découvert Ghostly Kisses il y a quelques semaines maintenant lorsque nous avons eu le privilège d’écouter l’EP Alone together défendu par les titres « Touch » ou encore « The city holds my heart« 

Evidemment cela nous a donné envie d’en apprendre plus sur cette dernière et n’avons pas manqué de lui poser quelques questions.

Voici notre Interview avec Margaux Sauvé, la voix derrière ce joli projet.

Z : Comment pourrions-nous vous présenter au public français ?

Margaux : Ghostly Kisses, musique électro pop rêveuse de la chanteuse québécoise Margaux Sauvé.

Z : Pourquoi ne pas avoir gardé votre nom en tant qu’artiste musicale et opté pour Ghostly Kisses ?

Margaux : Je trouvais le nom Ghostly Kisses plus poétique et plus original que mon nom, l’expression représente très bien le cœur du projet.

Z : Vous en n’êtes pas à votre premier EP, en quoi The city holds my heart se démarque-t-il des autres ?

Margaux : Pour The City Holds My Heart, nous avons travaillé avec davantage d’instruments organiques, nous avons enregistré de la harpe, du piano, des guitares, des instruments à corde etc. Chaque chanson a sa couleur particulière.

Z : Vous êtes du Québec, peut-on dire qu’il y a un mouvement musical différent là-bas ?

Margaux : Je crois qu’il y a une effervescence au Québec présentement, plusieurs projets musicaux commencent à se démarquer sur la scène nationale et internationale avec des sonorités nouvelles.

Z : Ici en France, on connait finalement peu le Québec et comme beaucoup on a tendance à résumer le tout à Céline Dion. Si vous deviez recommander d’autres artistes originaires du Québec ou même du Canada au sens plus large afin de nous faire découvrir votre chez vous, quels seraient-ils ?

Margaux : Beaucoup d’artistes du Québec se démarquent sur la scène internationale ; Charlotte Cardin, Men I Trust, Patrick Watson, Cœur de Pirate, Hubert Lenoir….

Z : Sur votre dernier opus vous avez une reprise magnifique de Zombie, pouvez- vous nous parler de ce choix et nous dire s’il y a d’autres morceaux des Cranberries que vous aimeriez éventuellement reprendre ?

Margaux : Nous avions un concert quelques jours après la mort de la chanteuse Dolores O’Riorden et nous avons joué Zombie à la fin du spectacle. Ce fût un moment très touchant avec la foule. Nous avons ensuite simplement décider de la mettre sur le EP en hommage au groupe.

Z : Comment résumer Ghostly Kisses sur scène… Est-ce différent de ce qui est proposé sur les EP ou finalement l’univers reste assez proche ?

Margaux : Sur les EP la musique est douce, calme et rêveuse. En live, nous recréons cette ambiance tout en amenant un peu plus de contrastes avec des instruments organiques comme la batterie, la guitare, le piano, synthétiseurs, le violon, harmonies vocales, etc., ce qui rend le tout plus complet, vivant et dynamique.

Z : Vous publiez aujourd’hui un EP acoustique, pourquoi cette envie si tôt de proposer ce type d’opus ?

Margaux : Louis-Etienne Santais et moi composons toute la musique
de Ghostly Kisses ensemble, Louis-Etienne est pianiste. Nous avons une grande complicité et reprendre des chansons en versions simplifiées, seulement piano et voix, est quelque chose que nous faisons souvent et que nous adorons faire. Un bon exemple est justement le spectacle où nous avons repris Zombie pour la première, nous ne l’avions jamais pratiqué ensemble et cela a fonctionné à merveille. Nous avions simplement envie de partager cette complicité avec nos autres chansons.

Z : A quoi faut-il s’attendre pour 2020, est-ce que d’autres Ep sont déjà prévus ou un album plus long, dites-nous tout.

Margaux : Nous avons un 3e EP qui sortira au début de 2020 et il y aura un spectacle en Europe (Paris!) au printemps 2020 🙂

Thank you! Margaux

Photos issues de la page Facebook de Ghostly kisses

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :