Final Horror – Le son électro d’Old Caltone

Derrière Old Caltone se cache en réalité Jérôme Amandi, membre du groupe Talisco dont le tube The keys résonne encore dans nos mémoiresEt pour être caché il est bien caché tant les sonorités présentes sur « Final Horror« , la mixtape publiée ce 25 mai propose un son nettement moins radiophonique et plus brut de décoffrage.

Véritable concept, Final Horror est un album centré autour de Dracula et ce n’est donc pas un hasard d’apprendre que le  nom Old Caltone est inspiré d’un cimetière à Edimbourg. Quand on vous dit que c’est tout un concept.

Enregistré et mixé par ses soins, Final Horror célèbre en dix titres toute une sous-culture qui l’a nourri : des films d’horreur et de science-fiction de la Hammer au mouvement punk période Jamie Reid, jusqu’à la culture Rave et electro associée aux années quatre-vingt-dix

Et musicalement, cela donne quoi ?

Comme dit plus haut, c’est un son direct, qui claque et ne prend pas de détour à l’image de l’excellent « The creator » (from jack) » qui débute tel un film d’horreur avant d’évoluer vers un tire électro très efficace. le single Two devils est agréable à écouter, mais représente finalement peu l’ambiance musicale de l’album et fait office e mise en bouche douce pour ne pas brusquer l’auditeur qui débuterait par « MR D » par exemple, autre petite bombe électro. Jolie ballade laissant une impression de comédie musicale »In the beginning » surprend, car proposant un style différent des autres titres mais au combien agréable. Enfin notre coup de coeur restera « Nuland », titre électro très puissant et définitivement le tube de l’album à proposer rapidement en radio.

Final horror est nettement moins grand public que ce que ne peut l’être le projet Talisco, mais offre de très bons morceaux et surtout quelque chose de rare aujourd’hui où l’on écoute tout en large et en travers : Un véritable album concept centré sur une thématique qu’il est bon d’écouter de la piste 1 à la piste 10.

A noter que sur la version cd reçue, figure une courte piste inédite « Last dance » absente de la version digitale. Une petite intro au titre « Two devils« 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :