Festival de Cannes – Une révolution à venir !

Il n’y a pas à dire, c’est difficile pour un réalisateur d’aller présenter un film au public quand ce dernier s’est fait démolir par la critique un peu plus tôt…

En effet pour le moment Cannes propose généralement les grands films à la presse et puis organise une superbe avant-première publique dont il est souvent bien difficile d’obtenir des places.

Les journalistes étant de plus en plus connectés, ceux-ci avaient tendances à rapidement spoiler et démonter un film quand ce dernier n’était pas à leur goût. Difficile d’aller dès lors afficher un grand sourire sur le tapis rouge et défendre son film près du public quand ce dernier est assassiné en ligne.

A cela, Thierry Fremaux a la solution. Une solution qui est encore en phase de gestation et qui ne devrait pas plaire à tous et essentiellement aux visiteurs du festival qui auront encore plus de mal à entrer dans a salle…

En effet Thierry Fremaux envisage sérieusement de ne plus proposer les films à la presse 24H00 avant, mais de regrouper la presse et le public de la soirée de Gala sur la même projection. Cela aura pour avantage de ne pas rencontrer les inconvénients cités ci-dessus, mais en contre partie, cela signifie aussi qu’il y aura moins de places dans la salle pour le public étant donné que Toute la presse sur place occupera la salle.

Selon Thierry Fremaux, le concept des projections la veille pour laisser le temps à la presse d’écrire est révolu puisque en 2017, tout est dans l’instantané.

La seconde possibilité envisagée serait de proposer le film… Dans deux salles différentes pour ne pas priver le public, mais dans les deux cas en même temps, toujours pour laisser les équipes en places profiter de la soirée et ne pas venir avec les pieds lourds aux soirées de gala.

Reste à voir quelle décision sera prise, bien que pour le moment l’idée des deux séances conjointes semblent être retenue. Thierry Fremaux allant jusqu’à dire que les projections de journalistes étaient parfois toxique.

Certains journalistes se sont déjà exprimés, citant qu’ils préféreraient que rien ne change mais qu’un Embargo soit mis sur les films jusqu’à la fin de la soirée de gala… Chose pratiquement plus respectés aujourd’hui avec twitter et compagnie. Oui, les Embargos sont souvent cassés par les journalistes et c’est aussi pourquoi cette solution ne semble pas retenue.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :