Depuis que le soleil a Brûlé – Aidons le cinéma indépendant !

Il n’y aura ni de bande annonce dans cet article, ni de date de sortie et pourtant le travail sur le film « Depuis que le soleil a Brûlé » est déjà bien entamé !

Mais un film, cela coûte énormément d’argent et quand on est un artiste indépendant, ce n’est pas simple.

Voilà pourquoi, son réalisateur Michaël D’Auzon a créé ce que l’on appelle un Crowdfunding sur Ulul afin que vous puissiez lui venir en aide et contribuer à donner vie à son film.

Le principe est assez simple, plus vous contribuez, plus vous êtes récompensés. Bien que la satisfaction d’aider au financement d’un si joli projet soit déjà une belle récompense en soit, Michaël D’Auzon promet par exemple dès 10euros de placer votre nom au générique du film, pour 50 euros de participer à une soirée avec les membres de l »équipe du film, pour 1000 €, vous repartirez même avec Une sculpture originale de Michaël d’Auzon issue de la série LE MOUVEMENT DE L’ANGE, hauteur 20 cm et ainsi de suite…

Et le film dans tout ça, il parle de quoi ?

Voilà ce qu’en dit Michaël D’Auzon

L’univers de ce film se situe entre la fable contemporaine et le réalisme magique, dans un éloignement du monde mêlé de réalité concrète et de situations irrationnelles.

Dans cet univers, le Funambule a perdu l’équilibre, la Poète détruit ses mots, l’appareil du Photographe n’est pas chargé, la Musicienne dirige un orchestre imaginaire, le Compositeur est aux prises avec l’instant de l’improvisation, le Peintre recouvre indéfiniment la même toile, le Danseur est immobile…

Des personnages qui ne portent pas de nom, et se confrontent aux limites du langage artistique qui les caractérise. À recherche du sens profond de leur vocation, et de leur place dans le monde, ils traversent des décors qui semblent incarner l’expression de leur cheminement intérieur : un cirque désuet, une grotte sculptée de motifs étranges, un désert métaphysique, un château vétuste coupé du monde par une forêt impénétrable…

Pour donner corps à ces personnages et ces lieux, différentes expressions de la création contemporaine sont réunies dans le film : création musicale électroacoustique, création plastique, écriture poétique, décor in situ issu de l’art brut, travail avec les acteurs par le corps…

Des démarches artistiques singulières qui se retrouvent dans le scénario, dans le travail de l’image, du son, de la mise en scène, et donnent au film une dimension hybride où se rencontrent le récit cinématographique et la création performative.

Toutes les participations et les informations complémentaires ci-dessous

https://fr.ulule.com/depuisquelesoleilabrule

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire