Dark River : critique du film

7.3

Scénario

7.0/10

Réalisation

7.0/10

Casting

7.5/10

Musique

7.5/10

Les pour

  • Bon casting
  • Belle musique
  • Touchant

#Twitter : Dark River

Réalisatrice : Clio Barnard

Acteurs : Ruth Wilson, Mark Stanley, Sean Bean.

Date de sortie : 11 juillet 2018

Durée : 89 minutes.

Après avoir travaillé un petit peu partout dans le monde, Alice, interprétée par Ruth Wilson, revient dans son Yorkshire natal afin de réclamer la ferme familiale suite à la mort de son père. Son frère Joe, joué par Mark Stanley, qui est resté dans la ferme à s’occuper de son père estime que la propriété doit lui revenir. Alice va se battre pour reconstruire leur relation malgré les trahisons et souffrances passées et ainsi sauver la ferme, qui lui tient à cœur.

Après Le Géant Égoïste sorti en 2013, Clio Barnard revient au cinéma cette année avec ce long-métrage. Elle choisi pour ce film Ruth Wilson et Mark Stanley pour incarner les deux rôles principaux, puis Sean Bean pour un rôle tout aussi important mais où il ne sera visible que par flash-back, elle dit à ce sujet « Sean a une telle présence à l’écran qu’on n’a pas besoin de le voir beaucoup. »

Le film est très sombre, sachez le. Nous somme dans le fin fond dans l’Angleterre dans le Yorkshire. C’est la troisième fois que la réalisatrice tourne là-bas. Clio Barnard déclare à ce sujet « J’ai choisi Adriano Goldman après avoir vu sa version de Jane Eyre. J’adorais sa vision du paysage rural anglais qui, dans le cinéma britannique, est souvent enjolivé. Adriano le rend magnifique tout en lui conservant sa réalité. »

On y découvre une ferme triste, une famille détruite par les douleurs du passé et des retrouvailles difficiles, on pense inconsciemment au film Ce Qui Nous Lie sorti l’année dernière, l’histoire d’une personne retournant à la ferme familiale suite à la mort du père et qui se doit de renouer des liens avec ses frères et sœurs. Il y a très peu d’acteurs, ce qui permet de se concentrer sur la performance de chacun et ainsi de l’apprécier, nous avons également peu de dialogues, comme le dit Clio Barnard en interview « Je me suis aperçue de la capacité de Ruth Wilson et Mark Stanley, à exprimer beaucoup de sentiments sans le recours aux dialogues, surtout lorsqu’ils sont réunis à l’écran. » 

La musique du générique et qui apparaît vers le début du film de PJ Harvey intitulé An Acre of Land, donne une signification particulière au film et crée ainsi une certaine atmosphère. La réalisation du film est intéressante, l’histoire racontée l’est tout autant.

Ainsi nous avons un film dramatique, qui parle de sujets touchants et importants sans jamais mettre des mots sur les actes. Un long-métrage émouvant, avec deux acteurs convaincants et une histoire tragique.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :