Critique : Wander

5

Scénario

5.0/10

Casting

6.0/10

Réalisation

5.0/10

Bande originale

4.0/10

Les pour

  • Quelques bonnes surprises

Les contre

  • Un montage trop épileptique

Twitter : #Wander @DeauvilleFr #Deauville2020

Réalisateur : April Mullen

Acteurs : Aaron Eckhart, Heather Graham, Tommy Lee Jones, Katheryn Winnick, Heather Graham

Durée : 1h34

Date de sortie : prochainement

Synopsis :
Arthur Bretnik est un détective privé mentalement instable depuis la perte de son enfant. Il est engagé afin d’enquêter sur une mort suspecte dans la petite ville de Wander. Il est convaincu que l’affaire est liée à la mort de sa fille.

Nous mettant dans l’ambiance dés les premières secondes, Wander va nous réserver quelques surprises… Bonnes comme mauvaises…

Avec un montage parfois un peu trop épileptique et une bande son assourdissante, April Mullen nous embarque dans un thriller prenant, puisqu’on veut savoir la fin et comment tout cela va se finir (et surtout où est la vérité), mais qui malgré tout comporte des longueurs.

Pourtant, Wander ne convainc qu’à moitié, déjà parce que son étrangeté et son atmosphère oppressante ont du mal à tenir sur la longueur et on sort du film par moments. Puis ensuite parce que même si Aaron Eckhart n’est pas mauvais, l’acteur a lui aussi du mal à tenir tout du long, Heather Graham quant à elle est bien, Katheryn Winnick également, ou encore Tommy Lee Jones, qui n’a plus grand chose à prouver.

April Mullen mise trop sur l’étrange pour qu’on comprenne vraiment ce qu’elle a voulu nous raconter avec cette histoire et même si il y a des bonnes choses et des bonnes surprises, ce n’est pas suffisant.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :