Critique The Walk.

The Walk

8.5

Scénario

8.0/10

Acteurs

9.0/10

Musique

8.0/10

3D

9.0/10

Les pour

  • Scénario d'une intelligence folle
  • Mise en scène inspirée
  • 3D immerssive
  • Joseph Gordon-Levitt habité
Avis:

Twitter:  #TheWalk @SonyPicturesFr

Acteurs : Joseph Gordon-Levitt, Charlotte LeBon, Ben Kingsley, James Badge Dale

Réalisateur : Robert Zemeckis

Date de sortie : 28 octobre 2015 (2h03)

SYNOPSIS :

Biopic sur le funambule français Philippe Petit, célèbre pour avoir joint en 1974 les deux tours du World Trade Center sur un fil, suspendu au-dessus du vide.

020693

CRITIQUE :

Avec son nouveau film The Walk, le cinéaste Robert Zemeckis nous offre un des plus beaux films de l’année 2015 !

Le scénario est intelligemment bien construit et évite toute approche documentariste. Bien au contraire, le film prend le spectateur à contre-pied. C’est en nous racontant l’histoire de façon légèrement romancée, mais jamais à l’excès, que le film parvient à totalement nous captiver. C’est d’ailleurs du point de vue de Phillipe Petit (incarné par un Joseph Gordon-Levitt totalement et littéralement habité par son rôle) haut perché sur la Statue de la Liberté que le film nous  est conté.The Walk photo 03

Le long-métrage est en fait construit en deux parties distinctes. D’abord la 1ère partie nous raconte les débuts de Phillipe Petit dans l’art du funambulisme, la rencontre avec sa femme, ses premiers exploits en public et ensuite la naissance de son rêve de marcher entre les Tours  Jumelles. Ensuite vient la 2ème partie construite comme un véritable film de casse. C’est ainsi que nous assistons à la mise en place  du plan, repérage des lieux, recherche d’éventuels complices, infiltrations, mise en place  du  matériel est jusqu’à l’arrivé du grand moment et de la fameuse traversée; l’accomplissement du rêve tant attendu. C’est là que le film  nous révèle enfin toute son ampleur et nous offre un magnifique et intense instant de pure magie cinématographique, empreint d’une vraie poésie et d’émotions fortes à vous en  donner le vertige !The Walk photo 01

Au final, en plus d’être raconté d’une façon remarquable et hyper inspirée par les indéniables talents de conteur  de Robert Zemeckis, « The Walk » est une superbe métaphore sur la vie et une splendide fable  sur la réalisation d’un rêve de fou. Sans compter sa mise en scène exceptionnelle et toujours pensée de façon à  nous émerveiller à  chaque instant, d’autant plus que pour une fois  la 3D est  parfaitement exploitée !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :