Critique : The Climb

The Climb

6

Scénario

6.5/10

Casting

5.0/10

Mise en scène

7.5/10

Bande originale

5.0/10

Les pour

  • Un humour qui passe très bien
  • Des plans séquences excellents

Les contre

  • Des scènes qui s'étirent parfois trop en longueurs
  • Un rythme inégal

Twitter : #The Climb @DeauvilleUS

Réalisateur : Michael Angelo Covino

Casting : Michael Angelo Covino, Kyle Marvin, Judith Godrèche, Gayle Ranklin

Durée : 1h36

Synopsis :
Kyle et Mike sont deux meilleurs amis aux tempéraments très différents mais dont l’amitié a toujours résisté aux épreuves de la vie. Jusqu’au jour où Mike couche avec la fiancée de Kyle… Alors que l’amitié qui les lie aurait dû être irrémédiablement rompue, un événement dramatique va les réunir à nouveau.

Premier film de Michael Angelo Corvino, The Climb nous entraîne dans un buddy-movie, drôle (cette scène d’ouverture !) et rempli de bonnes intentions.

Mais malgré de bonnes idées, des punchlines excellentes et un humour qui passe très bien, force est de constater que le film de Michael Angelo Corvino souffre de longueurs dans certains chapitres, avec des scènes qui auraient pu être raccourcies (la fin s’étire trop en longueur), puisqu’elles veulent trop en dire, ou trop prendre leur temps pour poser un contexte déjà connu, ou visible.

Certes, The Climb n’est pas parfait, mais ce dernier dispose quand même de sacré beaux plans séquences dans tous ses chapitres, des acteurs plutôt bons bien qu’inégaux dans leur jeu, si bien que mis à part part Kyle Marvin, Judith Godrèche (même si elle fait une apparition éclair) et Michael Angelo Covino (lui aussi pas toujours crédible), le reste a du mal à convaincre.

The climb est donc un premier film, cela se ressent via certains défauts, mais aussi évidemment par de nombreuses qualités qui laissent donc voir un réel potentiel derrière ce travail.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :