Critique Terminator 2 : Le jugement dernier 3d

Terminator 2 : Le jugement dernier 3d

8.8

Scénario

9.5/10

Acteurs

9.0/10

Réalisation

9.8/10

Bande originale

9.0/10

3D

6.5/10

Les pour

  • Un classique

Les contre

  • Apport de la 3D non indispensable

witter : #Terminator2 ‪@wildsidecats

Réalisateur : James Cameron

Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Edward Furlong,

Durée : 2h15

Date de sortie : 14 septembre 2017 (Sortie originale – 16 octobre 1991)

Il y a quelques années James Cameron prenait le risque de retoucher Titanic pour y apporter de la 3D. Lui qui avait révolutionné le genre avec Avatar en le tournant directement en 3D allait succomber à la conversion facile, soit la bête noire des fans du cinéma.

Mais on parle de James Cameron et alors que les films 3D convertis et sortis à l’époque étaient une catastrophe, il est parvenu à montrer que, proposée avec soin, une conversion 3D pouvait être magnifique et apporter un réel plus.

Voilà pourquoi aujourd’hui et pour qui est équipé à la maison, il semble juste impossible de ne pas regarder encore et encore Titanic en 3D plutôt qu’en 2D.

Dans le cas de Terminator 2, c’est un peu différent puisque James Cameron ne s’est jamais caché qu’il y avait un nouveau marché à conquérir en la personne de La Chine et que faire Terminator 2 serait aussi une belle occasion de rentrer de l’argent tout en faisant plaisir aux fans.

On se dit alors encore que James Cameron est tombé dans la facilité et l’on redoute le pire.

Et si finalement, à la sortie du film, on ne peut qu’admettre que la prouesse est moins importante que sur Titanic, l’apport de la 3D peut facilement justifier une sortie en salle pour les nouveaux spectateurs comme pour les fans de la première heure. Pas énormément d’effets et une immersion plus faible que dans Titanic ou Avatar due à des décors plus épurés ou des scènes de jours plus nombreuses, Terminator 2 3D offre malgré tout quelques bons moments même si une ressortie 2D aurait également fait le travail. Après tout un classique tel que T2 n’a besoin de rien d’autre pour continuer d’être un classique.

Concernant le film, Terminator 2 n’a pas pris une ride et semble toujours aussi moderne là où des films issus des 90’s commencent à être marqués par l’âge. Il y a bien une ou deux coiffures montrant l’époque du film, mais de manière générale, ce dernier pourrait sortir maintenant ou dans 10 ans et il ne ferait pas « daté ».

L’histoire colle toujours et continue de faire froid dans le dos, voir plus encore maintenant que certains robots sont réellement présents aujourd’hui (heureusement pas encore au niveau du T1000 ou même du T800). De plus James Cameron était parvenu à l’époque à écrire une historie solide, prenante et très forte qui 25 ans ans plus tard nous rappelle combien les épisodes suivants sans James Cameron à la barre sont finalement de piètre qualité (Bien que Terminator 3 s’en sorte pas trop mal).

Du côté des effets spéciaux, là aussi on se rend compte qu’ils n’ont absolument pas vieilli montrant là aussi que James Cameron cherche toujours à être en avance sur son temps et ce qui était une claque technologique en 1991 l’est encore aujourd’hui. Le personnage du T1000 est toujours aussi impressionnant sous sa forme liquide et l’aspect robotique du T800 toujours aussi effrayante.

Rien à redire évidemment sur le casting exceptionnel et la réalisation parfaite. Comme dit plus haut Terminator 2 n’est pas devenu un classique par hasard.

Cette ressortie est donc l’occasion de (re)découvrir un moment du cinéma en salle et si la 3D n’était pas une obligation, celle-ci apporte un petit plus appréciable.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire