Critique Superstar

Avis:

Twitter: @WildBunch

Acteurs : Kad Merad, Cécile de France Louis-do de Lencquesaing, Cedric ben Abdallah

Réalisateur: Xavier Giannoli

Bande annonce: 

Avis: étrange que ce film et pas évident je trouve d’en parler. Faut-il aimer cette critique des médias, des gens qui portent au sommet et qui détruisent n’importe qui quand finalement nous sommes un peu responsables de cela. Ne serait-ce pas aimer ce faire critiquer ?

Car ce film est une attaque assez violente à tout ce que l’on est devenu en tant que consommateur de télé, de célébrités et de Buzz.

Du jour au lendemain un parfait inconnu est porté au rang de célébrité sans explications (ne cherchez pas dans le film la moindre explication, car il n’y en aura pas, comme pour faire écho à la vie réelle, à savoir, au final on se fout du Pourquoi, on vit l’instant et qu’importe les raisons), juste comme ça alors qu’il n’a rien fait et rien demandé. Tel des animaux sauvages, les médias vont utiliser, détériorer et adapter à toutes les sauces ce phénomène sans le moindre respect pour ce pauvre homme qui ne demande qu’à rester libre et tranquille.

Le tout est parfaitement résumé dans une superbe scène où Kad Merad demande à ce qu’on lui foute la paix à un producteur qui n’entend et ne voit que ce qu’il veut bien entendre et voir, à savoir une machine à faire du Buzz et de l’argent au détriment de l’humain qui est devant lui.

Voilà une partie de l’histoire et cela résume bien tout. Il faut savoir que tout y est démonté et attaqué, des gens qui du jour au lendemain vous adorent et qui la minute d’après vous détestent sans la moindre raison en passant par les requins des médias et même ce pauvre acteur de ces événements malgré lui qui ne choisit pas entre profiter de ce qu’on lui donne et finira par… (faudra que vous alliez voir le film)

En résumé, ce film est une superbe critique du monde actuel mais n’est pas sans défauts non plus car selon moi il joue un peu trop sur le côté victime de Kad Merad qui n’a rien demandé mais oublie aussi que certaines personnes FONT TOUT pour vivre ça et ensuite se créent victime et que dans la «réalité» moderne, il n’y a pas que des inconnus portés ainsi en pâture et que bien souvent, certaines personnes le choisissent. Ce film ne joue que sur un seul tableau et même s’il l’aborde un peu au travers d’un travesti qui cherchent la célébrité, cela n’est pas assez appuyé que pour sembler impartial car on ressent clairement le partit pris tout au long du film.

Autre défaut aussi, certains stéréotypes avec le rappeur bon client un peu pénible et le travesti trop cliché… Et en même temps la réalité télévisuelle est un peu comme ça donc…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :