Critique : Sophie Jones

Sophie Jones

8

Scénario

8.0/10

Casting

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • Un scénario touchant et tendre
  • Un très bon casting

Les contre

  • Un rythme un peu lent

Twitter : #SophieJones @DeauvilleFr #Deauville2020 @SophieJmovie @BarrJessie

Réalisateur : Jessie Barr

Acteurs : Jessica Barr, Skyler Verity, Claire Manning, Tristan Decker, Sam Kamerman, Charlotte Jackson

Durée : 1h25

Date de sortie : prochainement

Synopsis :
Sophie Jones, seize ans, n’arrive pas à faire le deuil récent de sa mère. Le seul moyen qu’elle a trouvé pour ressentir encore quelque chose est de partager son intimité avec une autre personne. Elle interagit ainsi avec les autres dans l’espoir de se sentir encore en vie et de se créer des moments d’égarement. Elle va finalement apprendre que ces rencontres charnelles ne procurent qu’un apaisement de courte durée et que le seul véritable remède à sa détresse est l’amour.

Réalisatrice, scénariste, productrice et actrice, la touche à tout Jessie Barr débarque à Deauville avec son premier long métrage, qu’elle a co-écrit avec sa cousine, qui s’appelle aussi Jessica Barr.

Parler du deuil n’est pas toujours simple, mais force est de constater que les expériences communes (toutes les deux ont perdus un proche à l’âge de 16 ans) des deux cousines portant le même nom et prénom, les ont amener à écrire un scénario tendre, joli et qui ne tombe jamais dans le pathos, ou la facilité.

Filmé d’une manière très intimiste, avec beaucoup de tendresse et sans aucun jugement, Sophie Jones questionne sur la manière de faire son deuil quand on est adolescent et le fait que cela ne passe pas toujours pas l’alcool, ou la drogue (entre autres).

Jessica Barr (l’autre donc, pas la réalisatrice) est superbe dans le rôle titre, tout comme le reste du casting également très bien : Skyler Verity, Claire Manning, Charlie Jackson, ou encore Tristan Decker.

Un très joli premier film, prometteur et doté d’une sacré bonne bande originale.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :