Critique : Slalom

7.3

Scénario

7.0/10

Casting

8.0/10

Réalisation

7.0/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Un bon casting
  • Une atmosphère bien amenée

Les contre

  • Un scénario un peu trop classique

Twitter : #Slalom @DeauvilleFr #Deauville2020 @jour2fete

Réalisateur : Charlène Favier

Acteurs : Noée Abita, Jérémie Renier, Muriel Combeau, Catherine Marchal, Axel Auriant, Maïra Schmitt

Durée : 1h32

Date de sortie : 4 novembre 2020

Synopsis :
Lyz, 15 ans, vient d’intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Galvanisée par son soutien, Lyz s’investit à corps perdu, physiquement et émotionnellement. Elle enchaîne les succès mais bascule rapidement sous l’emprise absolue de Fred…

Premier long métrage de Charlène Favier, cette dernière aborde le sujet sensible et malheureusement d’actualité des abus sexuels dans le milieu du sport.

Abordant d’une manière assez intéressante des sujets comme le stress de la compétition, la dureté des entraînements, la jalousie des autres et l’adolescence, la toxicité de certains rapports et l’adolescence (entre autres), Charlène Favier instaure une atmosphère pesante, lourde et malaisante jusqu’à la fin.

Porté par une Noée Abita impeccable et qui impressionne, un Jérémie Renier très bon, ainsi qu’une mise en scène sympathique, il est pourtant dommage que Slalom soit un peu trop classique et sans grande surprise malgré de jolis atouts, par-ci, par là.

Un premier film qui comporte plus de qualités que de défauts, mais dont il manque un petit quelque chose en plus, malgré le malaise qu’il peut provoquer (surtout dans certaines scènes) et dont la fin est un poil décevante.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :