Critique : Skin

Skin

7.3

Mise en scène

7.0/10

Casting

8.0/10

Scénario

7.0/10

Musiques

7.0/10

Les pour

  • Un casting très bon et crédible
  • Un message puissant et fort

Les contre

  • Un film qui reste trop classique pour un sujet comme cela

Twitter : #Skin @DeauvilleUS @MenschAgency @thejokersfilms

Réalisateur : Guy Nattiv

Casting : Jamie Bell, Danielle McDonald, Vera Farmiga, Bill Camp, Mike Colter

Durée : 2h

Synopsis :
Un jeune homme désorienté, élevé par un groupe de skinheads suprémacistes blancs dont il est un illustre membre, décide de renoncer à toute haine et violence pour une nouvelle vie. Bien que soutenu par un activiste noir et la femme qu’il aime, trahir ceux qui lui ont tout donné, y compris la colère, le mènera dans une situation inextricable.

Après un premier court métrage homonyme (mais avec une histoire différente), Guy Nattiv nous livre son premier long métrage américain.

Basé sur l’histoire de Bryon Widner, un ancien suprémaciste blanc qui a décidé de plaquer cette vie violente et ses idéaux racistes, Skin nous montre la vie de Bryon avec sa famille néo-nazi, son choix cornélien de changer de vie par amour avec les conséquences de ce choix.

Même s’il est intéressant, doté d’un scénario assez bon (même s’il tourne parfois en rond), avec un message puissant et fort qui n’est pas sans rappeler le chef d’oeuvre American History X, le film de Guy Nattiv manque (et c’est bien dommage) d’une certaine profondeur.

Comme je le disais un peu plus haut, le message a beau être puissant et fort, Skin ne parvient pas à émouvoir comme il aurait pu (et dû) bien que l’ensemble reste sympathique, mais classique et c’est un peu là la semi déception.

Et quel dommage, parce que Jamie Bell crève l’écran dans ce rôle complexe et surement difficile à aborder, tout comme Danielle MacDonald qui est formidable, ou encore les excellents Vera Farmiga et Bill Camp qui incarnent les « parents » de Bell. Un casting incroyable.

Clairement on attendait plus du côté des émottions pour ce film réussi mais qui avait le potentiel d’aller plus loin encore et figurer aux côtés de nombreux chef d’œuvres d’autant que le court métrage qui a donné vie à ce film est incroyable : Une véritable claque

Skin est un film réussi, un film qui fera parler de par son casting et son sujet, mais manque de peu la perfection de par un manque d’émotion.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :