Critique : Scherzo Diabolico

Avis:

Acteurs : Francisco Barreiro, Daniela Soto Vell, Jorge Molina

Réalisateur : Adrián García Bogliano

Genre : Horreur

Date de sortie : Inconnue (1h31min)

Sherzo Diabolico-image01

Synopsis

Depuis des années, Aram vit dans la frustration. Son travail est aussi inintéressant que peu lucratif, et sa femme prend un malin plaisir à le lui rappeler sans cesse. Un jour, il décide de kidnapper une écolière et la séquestre dans un entrepôt désaffecté.

Sherzo Diabolico

Avec Scherzo Diabolico, le réalisateur, Adrián García Bogliano nous offre avec ce film un nouveau jeu de massacre sous influence, saupoudré d’humour macabre décapant.

Le film met quand même du temps à se mettre en place, car je n’ai pas accroché immédiatement ou alors c’est peut être moi qui n’était pas au meilleur de ma forme à force d’enchaîner les films à l’Étrange Festival, mais en fin de compte j’ai fini par bien accrocher à ce dernier étant donné son originalité et une certaine force qu’il dégage.

Ce film est un genre de thriller et horreur à la fois, car nous avons droit à de bonnes séquences bien gores et pour le coup l’histoire est vraiment bien foutue. D’un côté nous avons le kidnappeur et de l’autre sa jeune victime. Cela semble classique mais tout bascule le moment où et cette dernière va se retourner contre lui une fois relâchée, c’est comme un jeu du chat et de la souris sur la fin et c’est rendement bien mené, puisque on voit l’évolution de la fille qui après s’être fait kidnapper sombre dans la démence et change complètement de personnalité.

Une bonne évolution du personnage de la fille et un bon jeu d’actrice de sa part. Sherzo Diabolico est un bon film qui prend de l’ampleur sur la fin et offre de belles séquences bien gores ainsi qu’un retournement de situation qu’on attendait absolument pas.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :