Critique – Le Prodige

Avis:

Twitter: #LeProdige @Metropolitan_Fr

Titre VO: Pawn Sacrifice

Acteurs : Tobey Maguire, Liev Schreiber, Peter Sasgaard, Lily Rabe, Evelyne Brochu

Réalisateur : Edward Zwick

Date de sortie : 16 septembre 2015 (1h54 min)

Après les comédies, les thrillers, les films de guerres et les drames, Edward Zwick réalise un biopic du champion d’échecs américain : Bobby Fischer. Alors, ça donne quoi quand on s’essaye à nouveau style ?

Le Prodige

Synopsis :

L’histoire de Bobby Fischer, le prodige américain des échecs, qui à l’apogée de la guerre froide se retrouve pris entre le feu des deux superpuissances en défiant l’Empire Soviétique lors du match du siècle contre Boris Spassky. Son obsession de vaincre les Russes va peu à peu se transformer en une terrifiante lutte entre le génie et la folie de cet homme complexe qui n’a jamais cessé de fasciner le monde.

Le Prodige
Avec une filmographie intéressante, attractive et éclectique, on aurait pu croire que Zwick allait bien s’en sortir avec sa nouvelle réalisation et pourtant…

Le Prodige se révèle être assez long, parfois ennuyeux et pas si bon que ça en avait l’air sur le papier. On dénotera notamment quelques incohérences et un manque de profondeur dans les personnages. On ne s’attache à aucun de ceux ci et encore moins à celui de Bobby Fischer dont l’arrogance dépasse les limites. Du côté de Boris Spassky, on dirait une coquille vide, on ne ressent rien pour lui; ni affection, ni haine, ni rien entre les deux. Le Père Bill Lombardy sauve un peu les meubles, ainsi que Donna (même si on la voit assez peu). Ces deux là, ainsi que la sœur de Bobby, Joan, donnent un peu de fraîcheur au film.

Le Prodige (3)
Par contre, Tobey Maguire nous livre une interprétation formidable, qui pourrait rappeler son jeu d’acteur excellent dans Brothers. De plus c’est toujours un plaisir de voir Lily Rabe et Evelyne Borchu sur les écrans, mêmes si les actrices ne sont pas présentes très longtemps. Liev Schreiber est bon, mais comme je le disais plus haut, son personnage n’est pas assez creusé.

Un biopic qui manque de profondeur et qui aurait pu être meilleur. Malheureusement la folie de Bobby est mal exploitée et des incohérences font leurs apparitions.

Le Prodige (2)

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :