Critique: le dernier loup

Le dernier loup

8.6

Scénario

8.0/10

Acteurs

7.0/10

Réalisation

9.0/10

Musique

9.5/10

3D

9.5/10

Les pour

  • Superbes images
  • 3D magnifique
  • Belle histoire

Twitter : #LeDernierLoup @MarsFilms

Acteurs : Feng Shaofeng, Shawn Dou, Ankhnyam Ragchaa

Réalisateur : Jean-Jacques Annaud

Date de sortie :  25 février 2015 (1h55min) 

Jean-Jacques Annaud n’est pas le genre de réalisateur boulimique qui nous propose un film tous les ans mais quand il se décide à le faire, il ne loupe que rarement sa cible.

Le dernier loup Critique7

Lorsque la première affiche du film de Le dernier loup est tombée, l’esthétisme de celle-ci m’a de suite interpellé. La conception de cette dernière était déjà réussie et bénéficiait d’un design vraiment incroyable donnant instantanément envie d’en savoir plus.

Le dernier loup Critique6

Sont alors arrivées les premières photos et enfin la bande annonce accentuant bien plus encore ce désir de me déplacer pour voir le film. Il faut ainsi commencer par saluer le marketing derrière le film, car il est parvenu à créer une véritable attente, ce qui n’est pas toujours gagné.

Me voici donc dans la salle à attendre le début du film et la première bonne idée, qui on l’espère qui sera proposée également lors de sa sortie public, est de nous faire patienter avec  la musique de James Horner en fond. Une musique à la fois apaisante sur certaines pistes et terrifiante sur d’autres. Il ne fait aucun doute que James Horner signe là une de ses plus belles bandes originales. Le génie derrière Titanic a encore frappé. On le verra également pendant le film, la musique colle parfaitement aux images et y apporte toute l’intensité nécessaire, sublimant encore plus les images magnifiques proposées par Jean-Jacques Annaud. Le duo est magique et les deux hommes semblent avoir été destinés à se croiser. Le film gagne avec la musique autant que celle ci bénéficie également de la mise en scène. Une combinaison parfaite.

Le dernier loup Critique5

Concernant le travail de Jean-Jacques Annaud, certains pourraient aller dans la facilité et déclarer que l’on regarde un épisode de Rendez-vous en terre inconnue sans Frederic Lopez mais il est vrai que comme l’émission populaire de France 2, Jean-Jacques Annaud sublime la Mongolie en filmant ses superbes paysages, nous donnant directement envie de prendre un billet d’avion et de nous envoler vers ces superbes plaines pour rencontrer les paysans survivant là bas. Visuellement on prend une claque à chaque plan.

Puis Jean-Jacques Annaud qui s’essaye à la 3D, c’est pas mal du tout avec des plans somptueux sur le visage des loups et les grandes étendues de terre que compose la Mongolie. Jean-Jacques Annaud a en effet compris que pour bien ressentir la profondeur de champs et de vivre l’effet 3D, il ne fallait pas exciter sa caméra dans tous les sens, mais bien la poser et laisser nos yeux s’adapter à cet effet. non la 3D n’est pas juste un gimmick ne servant à rien si ce n’est faire de l’argent facile, mais apporte une véritable sensation de profondeur dans Le dernier loup. Bravo pour cette approche.

Concernant l’histoire, elle est, sur certains aspects, très violente et les plus petits pourraient être choqués du comportement des paysans vis à vis des  louveteaux alors que nous, adultes, comprendrons rapidement les raisons du sort réservés à ceux ci sans pour autant  ne pas avoir du mal à regarder l’écran. A noter également une scène effroyable avec des Chevaux coincés dans la glace des plus perturbantes.

Le dernier loup Critique3

Le reste de l’histoire est assez passionnante et nous montre finalement comment les hommes doivent apprendre à vivre avec les loups qui finalement de leur côté, ne cherchent qu’à survivre. Deux mondes qui se chassent  non par plaisir mais par obligation.

Le dernier loup Critique8

Un film a l’esthétique incroyable.

2 commentaires sur Critique: le dernier loup

Répondre à Aurélie Blanche Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :