Critique du film « Jacky au royaume des filles »

Avis:

Twitter: #JackyAuRoyaumeDesFilles @JackyAuRoyaume @RiadSattouf @PatheFilms @Lacoste_Vincent

Acteurs:  Vincent Lacoste, Charlotte Gainsbourg, Michel Hazanavicius

Réalisateur : Riad Sattouf

Date de sortie: 29/01/2014 (1H30)

AfficheJackyAuRoyaumeDesFilles

Bande annonce: 

En république démocratique et populaire de Bubunne, les femmes ont le pouvoir, commandent et font la guerre, et les hommes portent le voile et s’occupent de leur foyer. Parmi eux, Jacky, un garçon de vingt ans, a le même fantasme inaccessible que tous les célibataires de son pays : épouser la Colonelle, fille de la dictatrice, et avoir plein de petites filles avec elle. Mais quand la Générale décide enfin d’organiser un grand bal pour trouver un mari à sa fille, les choses empirent pour Jacky : maltraité par sa belle-famille, il voit son rêve peu à peu lui échapper…

Anthony Sonigo (acteur), Anne-Dominique Toussaint (productrice) et Riad Sattouf (réalisateur) lors de la projection blogueurs chez Pathé Films
Anthony Sonigo (acteur), Anne-Dominique Toussaint (productrice) et Riad Sattouf (réalisateur) lors de la projection blogueurs chez Pathé Films

J’ai été invité, courant décembre, à une projection du film « Jacky au royaume des filles » organisée chez Pathé Films, suivie d’un débat avec le jeune acteur Anthony Sonigo, la productrice Anne-Dominique Toussaint et le réalisateur Riad Sattouf. Le tout dans une ambiance très particulière, puisque tout était fait (invitations, décors, costumes, disposition de la salle…) pour que l’on se sente dans un autre pays, l’espace de quelques heures. Ainsi les filles étaient traitées comme des princesses, alors que nous autres « gueux » devions entrer par l’accès de service, nous asseoir sagement et surtout ne pas parler aux demoiselles présentes dans la salle. Avant même la projection du film, le pari était déjà réussi puisque la plupart des invités se sont prêtés au jeu (il faut dire que les organisateurs ont payé de leur personne !!!) et l’ambiance était bon enfant.

Nous sommes à Bubunne, un petit royaume où les femmes sont au pouvoir, pendant que les hommes sont contraints de faire toutes les tâches ménagères et de porter le voile. Le jour où la Colonelle doit choisir son futur époux, un grand bal des célibataires est organisé et les plus fortunés du pays peuvent ainsi parader devant les hautes autorités du royaume en espérant taper dans l’oeil de la future dictatrice. Jacky rêve secrètement, depuis longtemps, d’épouser la Colonelle. Il parvient dans un premier temps à obtenir une invitation, mais un drame familial change la donne : sa belle-famille l’oblige à renoncer à son invitation, et à la donner à un de ses cousins… Dépité, Jacky tente le tout pour le tout, à l’aide de son oncle Julin, du genre révolutionnaire…

A Bubunne, ce sont les femmes qui manient les armes et font la loi
A Bubunne, ce sont les femmes qui manient les armes et font la loi

Je n’ai pas encore vu « Les beaux gosses » (mais en ai entendu beaucoup de bien), le film précédent de Riad Sattouf. Pour « Jacky au royaume des filles », il a choisi de travailler à nouveau avec des acteurs (notamment les plus jeunes) déjà présents dans « Les beaux gosses », mais aussi de se faire plaisir en s’entourant d’un casting vraiment prestigieux. Et le mélange marche bien. Au côtés du trublion Vincent Lacoste, on retrouve des valeurs sûres du cinéma français qui jouent le jeu et ne se prennent pas au sérieux, n’ayant pas peur d’aller à l’encontre de leur image. Alors oui, ce film est spécial. Ce n’est pas un humour « grand public ». Soit on partage le même « délire » que Riad Sattouf et sa bande, auquel cas on passe un bon moment de rigolade, soit on n’accroche pas du tout et alors là… Pour ma part j’ai beaucoup aimé le côté parodique, satyrique, l’interprétation de l’ensemble des acteurs, et les nombreux petits détails « Bubunne » que l’on découvre au fil du film.

Je ne conseillerai donc pas ce film à tout le monde, j’en connais déjà quelques uns qui n’apprécieraient pas. Mais si vous êtes ouverts d’esprit et êtes prêts à découvrir un univers à la fois éloigné de notre société, mais au final pas tant que ça, alors tentez le coup ! Certains scènes (je ne vous spoilerai pas le final) valent leur pesant de cacahuètes ! Et certains dialogues sont savoureux. En tout cas j’ai passé un bon moment et ai apprécié la bonne humeur et la sympathie communicative de Riad Sattouf, Anne-Dominique Toussaint, Anthony Sonigo, et les équipes de Pathé Films (notamment Thomas Thévenin, qui nous aura bien fait rire au cours de cette soirée).

Merci à Pathé Films et l’Agence Déjà pour cette soirée, et à l’équipe du film pour sa présence

Souvenir de la projection blogueurs...
Souvenir de la projection blogueurs…
Le ton de la soirée était donné...
Le ton de la soirée était donné…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire