Critique du film « 9 mois ferme »

9 mois ferme

10

Scénario

10.0/10

Réalisation

10.0/10

Casting

10.0/10

Les pour

  • Une très grande comédie

Twitter: #9MoisFerme @WildBunch @mycineplus

Acteurs:  Sandrine Kiberlain, Albert Dupontel, Nicolas Marié

Réalisateur : Albert Dupontel

Date de sortie: 16/10/2013 (1H22)

Ariane Felder est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend…

Albert Dupontel lors du débat qui a suivi la projection en avant-première organisée chez Ciné +
Albert Dupontel lors du débat qui a suivi la projection en avant-première organisée chez Ciné +

C’est à l’invitation des équipes de Ciné + que j’ai eu le plaisir d’assister à une projection du film dans leurs locaux, suivie d’un débat avec Albert Dupontel. Un moment franchement sympathique et intéressant !

Ariane (Sandrine Kiberlain) tente de comprendre ce qui lui arrive avec Bob (Albert Dupontel) et son avocat, Maître Trolos (Nicolas Marié)

Ariane Felder est juge. Célibataire endurcie, sans enfants, sa vie – terne – est presque entièrement consacrée à son travail. Aussi quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle apprend de la bouche de son médecin qu’elle est enceinte ! Comment cela a-t-il pu se produire ? Ariane ne comprend pas, mais se souvient que le 31 décembre, un réveillon était organisé au Palais de Justice et que des collègues ont réussi à la faire boire. Et à lui faire perdre le contrôle… Ses soupçons se portent alors sur le juge De Bernard, qui lui court après depuis pas mal de temps. Elle parvient à le soumettre (bien malgré lui, avec une méthode discutable) à un test de paternité. « Bonne » nouvelle : ce n’est pas lui le père. Mauvaise nouvelle : le père est fiché, connu des services de police. Il s’agit de Bob, un taulard condamné pour un cambriolage qui a mal tourné, et qui – il nie les faits – aurait dégénéré en des actes de barbarie envers le pauvre retraité victime du vol de son appartement et donc de ses yeux… Ariane est abasourdie, et va tenter de comprendre comment ce personnage peu fréquentable peut être le père de son enfant… Elle n’est pas au bout de ses surprises !

Bob (Albert Dupontel) tente de faire entendre sa cause…

Avec Albert Dupontel à la fois acteur et réalisateur, on retrouve cet univers atypique, déjanté, ce ton décalé et terriblement drôle, ces gags sortis de nulle part comme dans ses précédentes réalisations. L’idée est originale, cocasse, et sert de prétexte à un enchaînement de situations plus loufoques les unes que les autres, avec de nombreuses scènes qui pourraient devenir cultes. Le film est très drôle, diablement réussi, et truffé de petites pépites qui nécessiteront plusieurs projections et un oeil avisé, en attendant le DVD, afin d’être trouvées et appréciées à leur juste valeur. On retrouve dans ce film un Dupontel fidèle à lui-même, entouré d’acteurs qui sont des fidèles habitués de ses films (Nicolas Marié, Philippe Duquesne, Philippe Uchan pour ne citer qu’eux) mais aussi de nouveaux venus dans son univers, parmi lesquels Bouli Lanners qui n’a qu’une scène mais y apporte beaucoup, et surtout Sandrine Kiberlain, à la fois touchante et drôle dans ce rôle de juge stricte, un peu vieille fille, qui se retrouve dans une situation qu’elle ne maîtrise ni ne comprend pas. L’actrice est réellement bluffante. Mention spéciale à Nicolas Marié qui interprète un avocat d’un style particulier, notamment au cours d’une plaidoirie qui déclenche automatiquement un fou rire dans la salle…

Le film a remporté un vif succès dans la salle, à en juger par les réactions enthousiastes lors du débat. C’est pour ma part un coup de cœur, une des meilleures comédies de ces derniers temps, que j’ai déjà hâte de revoir pour mieux apprécier certains détails (les fameuses pépites dont je parle plus haut).

Un grand merci à Jean-Luc et Ciné +

IMG_20130916_233626

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. » Les césars: Les gagnants

Laissez nous un commentaire