Critique – Demolition

Demolition

8.1

Scénario

7.5/10

Acteurs

9.0/10

Réalisation

8.0/10

Mise en scène

8.5/10

Musique

7.5/10

Les pour

  • Jake Gyllenhaal délivre une grande performance
  • Un drame puissant et psychologique
  • Un personnage complexe et intéressant
  • Une histoire maîtrisée en profondeur

Twitter : #Demolition @20thCFox_FR

Acteurs : Jake Gyllenhaal, Chris Cooper, Naomi Watts, Heather Lind, Judah Lewis

Réalisateur : Jean-Marc Vallée

Date de sortie : 6 avril 2016 (1h41min)

Synopsis :

Banquier d’affaires ayant brillamment réussi, Davis a perdu le goût de vivre depuis que sa femme est décédée dans un tragique accident de voiture. Malgré son beau-père qui le pousse à se ressaisir, il sombre de plus en plus. Un jour, il envoie une lettre de réclamation à une société de distributeurs automatiques, puis lui adresse d’autres courriers où il livre des souvenirs personnels. Jusqu’au moment où sa correspondance attire l’attention de Karen, la responsable du service clients.

Demolition-image03

Le réalisateur CanadienJean-Marc Vallée est de retour après ses précédents films Dallas Buyers Club et Wild qui étaient tous deux réussis pour ma part, et se penche cette fois-ci sur une histoire et un angle totalement différent avec son nouveau film, Demolition.

En effet, Demolition est un drame psychologique avec un personnage central à la fois complexe et conventionnel, mais fort maîtrisé de par son intelligence et sa capacité à perdre contrôle à tout moment. C’est surtout l’histoire de Davis, un homme qui n’est plus capable de ressentir quoi que ce soit et qui devient indifférent à absolument tout ce qui l’entoure. Il ne sait plus où il en est depuis la mort de sa femme. Constamment en pleine réflexion sur le deuil, sur la vie et sur l’oubli de pouvoir aimer. On ressent un homme en pleine perdition de soi et qui n’en a plus rien à faire du reste du monde et à la fin on finit par se dire, que l’on pourrait très bien être à sa place un jour ou l’autre et c’est une sensation que l’on n’aimerait pas ressentir.

Demolition-image04

Jake Gyllenhaal nous livre une très belle performance une fois de plus et il en finit plus de nous surprendre vu le talent incroyable de cet acteur. Cela fait tellement du bien de voir un acteur comme lui autant s’imprégner des rôles qu’il incarne et dans Demolition ce dernier est remarquablement efficace dans son jeu et puise toute sa force dans la sensibilité de ce personnage qui essaie de se retrouver après la perte de son épouse.

La mise en scène de Jean-Marc Vallée est incroyablement efficace, elle est dotée d’une vraie profondeur, tant sur la structure des personnages que sur le développement de l’histoire et nous permet une immersion direct dans ce drame à la fois réaliste et touchant, avec une pointe d’humour qu’on peut retrouver grâce au personnage de Gyllenhaal, mais également grâce au très jeune et bon Judah Lewis qui incarne le fils de Karen, incarnée par l’excellente Naomi Watts. Et n’oublions pas Chris Cooper, qui ici fait le boulot comme il se doit et comme à son habitude délivre un bon jeu d’acteur et on prend beaucoup de plaisir à le voir jouer.

Demolition est donc un drame psychologique sur un homme qui vient de tout perdre, après la mort de sa femme, même comment aimer et en devient complètement indifférent à la vie. Cette histoire forte et touchante marque le manque d’une richesse d’une vie accomplie et d’une personne qui essaie tant bien que mal de se retrouver.

Demolition-image01

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Concours: Demolition | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :