Critique de « Warm bodies: Renaissance »

Avis:

Twitter:  @Metropolitan_Fr , #warmbodies @NicholasHoult, @tez_palmer

Acteurs: Nicholas Hoult, Teresa Palmer

Réalisateur: Jonathan Levine

Date de sortie: 20 mars 2013

 

Avis de #Chris


Un bon mois après sa sortie Us, voilà le fameux Warm Bodies. Fameux car il a créé la surprise lors de sa sortie US en débarquant 1er au box office US loin devant l’autre nouveauté cette semaine là… Bullet to the head avec Stallone. Suite à cela il est resté 4 semaines de plus dans le top 10 et cumule aujourd’hui 64 millions.

Malheureusement le film semble se diriger vers un semi échec en france puisque la première journée de sortie n’était pas très glorieuse (à peine 560 entrées sur Paris).

Voilà pour l’info dont on se foutait un peu, passons à la critique.


Et bien je suis sorti semi convaincu par ce film. Semi car il y a des choses excellentes et d’autres vraiment mauvaises. Débutons par le très bon, à savoir la seconde partie du film, celle avec le moins d’humour. Sans trop vous dévoiler la fin du film, sachez juste qu’il y a une belle bagarre qui malheureusement est bien trop courte. En effet, cela aurait été vraiment bien qu’elle dure plus longtemps et que toute cette partie soit plus développée. Autre point positif, la musique qui n’est pas des plus classique pour un film de Zombies et qui justement apporte un réel côté décalé vraiment rafraîchissant. Il y a ensuite le thème de l’histoire qui est original et totalement à l’opposé du film de zombies et surtout quelque chose d’unique et jamais vu et pour ça c’est un réel plaisir.

Passons au côté un peu moins convainquant… En premier, je dirais le début du film bien trop long et j’avoue avoir eu du mal à entrer dans le film car j’avais l’impression que cela n’avançait pas. le début est quelque peu ennuyant et la présentation de R (le zombie) bien bien trop longue ! Ensuite il y a l’humour pas toujours drôle hormis la scène de Pretty Woman qui m’a fait éclater de rire.

Mais en réalité, le plus gros problème vient de Nicholas Hoult qui m’a saoulé comme jamais.

Tout le long du film on dirait un con et il n’est vraiment pas crédible en Zombie. Ce qui est censé être drôle ne l’est pas du tout car son visage est comme une pancarte avec écrit en grosses lettres «POUR ETRE DROLE, JE DOIS AVOIR L’AIR CON» et pour le coup cela ne passe pas du tout.

En fait c’est un peu cet humour idiot qui nous retire du film alors qu’il aurait pu être une superbe histoire d’amour sombre à souhait et bien plus prenante. Les squelettes sont réellement flippant et impressionnants si bien que sans l’humour, on se serait retrouvé devant un excellent film.

Donc oui le film est à voir car certaines choses sont drôles, certaines choses super intéressantes mais le film fait un peu trop melting pot et au final, donne cette impression de ne pas avoir été au bout des choses.

critique de #Jonathan

J’ai trouvé la présentation de R au début du film vraiment intéressante et ce côté zombie se posant des questions sur sa propre condition, est vraiment sympathique, même si  certains pourraient reprocher au début du film de manquer d’action. Cependant l’histoire est tellement novatrice et rafraîchissante que cela ne m’a vraiment pas dérangé. Justement cette absence d’action nous change des autres films de zombies.

Après, je pense que le film aurait gagné en qualité en développant plus le coté psychologique des personnages. L’idée que les zombies absorbent les souvenirs des gens en mangeant leur cervelle est vraiment une chouette idée qui aurait méritée d’être mieux exploitée.

Sinon j’ai trouvé la BO vraiment excellente, elle apporte réellement un plus au film. Comme par exemple cette référence au film « Pretty Woman » vraiment géniale et bien pensée.

J’ai beaucoup apprécié aussi quelques autres petites références faites à d’autres films, mais je n’en dirais pas plus !

D’un point de vue casting. J’ai trouvé Nicolas Hoult relativement cohérent dans son rôle. Bon c’est vrai qu’il a toujours cet air un peu débile, mais finalement quoi de plus normal pour un zombie d’avoir l’air con ? Et Teresa Palmer, en plus d’être belle est assez convaincante.

En bref, malgré certains aspects qu’il aurait été intéressant d’approfondir un peu plus, « Warm Bodies » est un très bon divertissement, avec un petit côté décalé très rafraîchissant.

*photos de Metropolitan.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :