Critique de Trois Billboards : Les Panneaux de la vengeance

Trois Billboards: Les Panneaux de la vengeance

9.7

Scénario

9.2/10

Acteurs

9.8/10

Réalisation

9.8/10

Bande originale

9.9/10

Les pour

  • Magnifique casting
  • Bande originale somptueuse
  • Superbe réalisation

Twitter : #ThreeBillboards #TroisBillboards @20thCFox_FR

titre VO: Three Billboards Outside Ebbing, Missouri

Réalisateur : Martin McDonagh

Acteurs : Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell

Durée : 2h03

Date de sortie : 17 janvier 2018

Dans le rayon « très beau film », il faudra faire avec Trois Billboards en ce début d’année 2018 d’autant que le film pourrait créer la surprise aux oscars.

Doté d’une réalisation magnifique et d’une bande originale de très  bonne facture, Trois Billboards n’est jamais loin du western moderne dans son approche. Une mère de famille abandonnée par tous devant faire justice elle même pour venger la mort de sa fille ;  exactement le type d’histoire à laquelle on s’attend dans un excellent western, sauf qu’ici le tout se passe dans notre époque actuelle, que le shérif est un flic impuissant et ses associés frappent des noirs et non des peaux rouges.

Parfaitement réalisé donc avec un esthétisme incroyable, le film passionne du début à la fin. Ne souffrant d’aucun temps morts, le réalisateur offre même quelques moments d’humour dans cette histoire finalement très sombre.

Mais une fois encore ce film ne serait rien sans son incroyable casting et quand je parlais d’oscars, il est évident que Frances McDormand mérite au minimum la nomination en tant que meilleure actrice.

À la fois forte et torturée en permanence, Frances McDormand est parfaite dans le rôle de cette mère de famille qui demande simplement que justice soit faite pour passer à autre chose et être en paix avec elle même vis-à-vis du décès de sa fille.

Face à elle, Woody Harrelson est exemplaire lui aussi et apporte son lot de surprises à l’histoire, tout comme le troisième rôle du film, Sam Rockwell en flic de village se pensant au dessus des lois. Du côté de ces seconds rôles, il ne serait pas surprenant de voir une nomination tomber également. Notre coup de coeur allant à Woody Harrelson.

Si la fin du film risque de frustrer quelques personnes cherchant absolument une conclusion, cette dernière laisse plutôt la porte ouverte à notre imagination et notre interprétation de ce que celle-ci emmène. Une manière de ne pas totalement clôturer l’histoire, mais bien de nous permettre d’imaginer notre propre suite.

A la fois drôle et puissant, Trois Billboards  est un magnifique film qui fera parler de lui.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire