Critique de The wave

The wave

8.1

Scénario

7.5/10

Acteurs

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Musique

9.0/10

Effets Spéciaux

8.0/10

Twitter : #The Wave

Titre VO: Bølgen

Acteurs : Kristoffer Joner, Thomas Bo Larsen.

Réalisateurs : Roar Uthaug

Date de sortie : 27 juillet 2016 (1h50min)

Le film catastrophe, il y en a eu des centaines avant « The wave«  et il y en aura encore des centaines d’autres après aussi et si la recette est sensiblement la même à chaque fois, c’est souvent ailleurs qu’il faut aller chercher les qualités d’un tel film et cela tombe bien, car « The wave«  en est rempli.

The wave critique2

La première bonne idée du film est que ce soit tourné en Norvège et que cela s’éloigne dès lors inévitablement du classique « Grosse ville américaine », « Enorme paquebot », « Explosion nucléaire » et autres classiques du genre. Non, The Wave propose un scénario à taille humaine finalement puisque cela concerne un petit village comme de nombreux autres en Norvège et susceptibles de se faire ravager par un Tsunami. Ce n’est évidemment pas pour rien que le début du film vous expose la situation en mode « Documentaire » et la fin nous rappelle que la catastrophe est inévitable et que la seule inconnue reste la date de celle-ci.

Oui, la terre bouge et forcément les montagnes aussi et ce film nous montre ce qui arriverait si un des pans de montagnes venait à céder.

Qui dit film catastrophe dit évidemment scènes spectaculaires et celles présentes dans ce film sont  proposées de manière habile (la scène de la voiture est incroyable) puisque ne disposant clairement pas du même budget qu’un gros film de Studio US. Rappelons que ce film est européen et norvégien, loin du pays aux dollars et pourtant le rendu est extrêmement réussi si bien que si le film était tourné en langue anglaise, le spectateur n’y verrait que du feu.

Une réalisation très soignée donc avec un seul défaut, le mixage sonore puisque certains passages de Post Synchro se font remarquer mais aussi un problème au niveau sonore qui varie parfois d’une scène à l’autre. On vous rassure cela arrive maximum 

The Wave critique5

Concernant le casting, ce dernier est de très très bonne qualité avec des acteurs vraiment doués. Et si notre héros principal à des faux airs de Kevin Bacon, il offre une palette de jeu aussi large que ce dernier. Pourtant la personne qui sort clairement du lot est indéniablement Ane Dahl Torp que le public a pu découvrir avant ce film dans 1001 grammes et qui ici délivre une performance vraiment forte.

Les seconds rôles ne sont pas en reste et chacun joue parfaitement bien.

The Wave critique1

Puis il me serait impossible de terminer cette critique sans évoquer Magnus Beite, le compositeur de la bande originale qui propose ici une des plus belles BO qu’il m’aura été donnée d’entendre depuis un moment au cinéma. Elle est à la fois prenante et touchante digne des plus belles BO de films de catastrophe. Si tôt sorti de la projection, je me suis jeté sur celle-ci qui tourne depuis dans mon Itunes.

The Wave critique3

The wave est donc un excellent film pour les amateurs du genre quand bien même ceux-ci connaissent parfaitement les rouages mais qui continuer d’apprécier ce type de tension, ses personnages forts et qui ici seront en plus gratifiés d’un lieu magnifique bien différent de ceux détruits habituellement.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Concours: The wave – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :