Critique de Sweetie, You Won’t Believe It

Sweetie, You Won't Believe It

9

Scénario

9.0/10

Casting

8.5/10

Réalisation

9.0/10

Bande originale

9.6/10

Les pour

  • Un incroyable délire
  • De l'humour efficace
  • Du bon gros gore parfois!

Twitter : #SweetieYouWonTBelieveIt #EtrangeFestival @etrangefestival

Titre VO : Zhanym, ty ne poverish

Réalisateur : Yernar Nurgaliyev

Acteurs : Daniar Alshinov, Yerkebulan Daiyrov, Asel Kaliyeva

Durée : 1H24

Date de sortie : Inconnue (Vu à L’étrange Festival)

Attention gros What the fuck à même de devenir culte par ici !

Sweetie, You Won’t Believe It est un film kazakh totalement perché où se mélangent les genres. Entre film d’horreur bien gore et comédie burlesque, ce film enchaîne les scènes incroyablement drôles rendant les passages de meurtres d’autant plus surprenant (certains sont vraiment dégoutants).

Débutant par l’histoire classique d’un homme au cou du rouleau, car mis sous pression par sa femme sur le point d’accoucher, il se décide sur un coup de tête de partir en weekend à la pêche avec ses deux meilleurs amis. Sur sa route, il va alors croiser 3 mafieux totalement cons et violents, une famille de tordus pervers, mais aussi un psychopathe totalement perché et violent !

Que dire de ce film, qu’on espère clairement voir arriver par chez nous tant il est incroyable, si ce n’est qu’il est sans doute la meilleure comédie de cette année et que le cinéma kazakh a vraiment de quoi surprendre. Bénéficiant d’un excellent budget, on a des effets visuels de qualité, un casting réussi et drôle et un scénario qui tient totalement la route malgré son aspect barré et burlesque.

Du côté de la réalisation, le réalisateur s’amuse et propose parfois des choses surprenantes qui semblent venir d’un autre film (drôle de course poursuite), tout en arrivant à rendre le tout cohérent. Niveau rythme, ça va vite, très vite et le film propose en permanence quelque chose, que ce soit dans l’horreur ou dans l’humour.

A noter aussi une bande originale excellente dont la majeure partie sont en kazakh (On suppose) mais qui donne envie de bouger et apportent une légèreté supplémentaire au tout.

Définitivement un des meilleurs films de genre proposés depuis de nombreuses années, Sweetie, You Won’t Believe It est un coup de coeur instantané !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d bloggers like this: