Critique de Suzanne

Avis:

Twitter: #Suzanne @MarsFilms

Acteurs: Sara Forestier, François Damiens, Adèle Haenel

Réalisateur : Katell Quillévéré

Date de sortie  18 décembre 2013 (1H34)

Bande annonce: 

SUZANNE2013Voilà une petite pépite du cinéma français et clairement un film à récompenses.

Suzanne fait partie de ces films simples sans grosses explosions, sans  effets spéciaux à tout va mais avec une intensité si forte qu’il vous cloue sur votre siège de la première à la dernière minute du film.

Il arrive souvent d’avoir un film au scénario moyen et au casting parfait ou, inversement, des acteurs médiocres dans un film au sujet prenant… Suzanne réussi l’exploit de proposer une histoire prenante, touchante et mise en scène avec talent tout en offrant un casting d’une qualité incroyable.

François Damiens tient clairement ici son plus beau rôle et nous livre une interprétation des plus incroyable. Interprétant un père de famille évoluant et changeant au rythme de l’histoire. Il parvient entre autre à dégager et à nous faire ressentir le poids d’une vie de plus en plus difficile.

A noter la très grande qualité du département maquillage qui nous transforme l’acteur en jeune papa à papa vieillissant.

De l’autre côté il y a également Sarah Forestier, actrice qui jusqu’ici ne m’avait jamais emballé et qui pour le coup m’a totalement retourné. S’il y a bien un film capable de faire changer d’avis les plus sceptiques sur ses qualités d’actrice, c’est bien celui ci.  Suite à cette interprétation parfaite et incroyablement complexe, il ne fait aucun doute que je ne la regarderai plus de la même manière. Que l’on apprécie ou pas la jeune femme, on ne peut que saluer son jeu et admettre que c’est une grande actrice.

Après ce duo d’acteurs vedette, on retrouve également Adèle Haenel interprétant la sœur de Suzane, qui elle aussi est incroyable dans son rôle entre fragilité et fougue.  Elle complète à merveille ce trio familiale tout en se hissant au même niveau que les deux « vedettes » En terme de révélations, en voilà une excellente.

suzanne.jpg__614x350_q85_crop-1

Il en va de même pour le reste du casting ou chaque second rôle est parfaitement écrit et surtout interprété et l’on ne peut que saluer le casting varié ne se reposant pas sur des choix trop évidents mais bien des choix intelligents

photo-Suzanne-2013-1Pour ce qui est de la réalisation, celle ci fait preuve d’une pudeur incroyable alors qu’avec un tel sujet on aurait pu facilement tomber dans le côté « Confessions intimes ». Katell Quillévéré parvient justement à éviter ce côté voyeurisme amateur et ridicule et nous propose quelque chose de bien au delà.  Autre piège évité, le côté famille modeste vivant dans la banlieue à la vie difficile etc avec de grosses ficelles pour tirer la larme à l’oeil. Non, là aussi on se retrouve devant une famille des plus normales et ce sentiment là est retranscrit à la fois par la réalisation mais aussi l’interprétation, une fois encore sans faille.

On ne va pas spoiler le film car il faut simplement le découvrir mais retenez simplement que ce film est une pépite qui n’attend que les césars…

suzanne

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :