Critique de Random acts of violence

Random acts of violence

7.4

Scénario

7.0/10

Réalisation

6.7/10

Casting

8.5/10

Bande originale

7.4/10

Les pour

  • Un bon slasher violent

Les contre

  • Problème au niveau du scénario
  • Quelques incohérences

Twitter : #EtrangeFestival @etrangefestival #RandomActsOfViolence

Titre VO :

Réalisateur : Jay Baruchel

Acteurs : Jesse Williams, Jordana Brewster, Jay Baruchel

Durée : 1H20

Date de sortie : Inconnue (Vu à L’étrange Festival)

Quoi de mieux qu’un bon slasher pour agrémenter cet étrange festival…

Random acts of violence est le film idéal pour ceux ayant grandi avec les grands classiques du Slasher des années 80 tels que Vendredi 13, Halloween, Black Christmas, My bloody valentine et j’en passe.

Proposant une base solide et de belles idées de réalisations, ce Random act of violence a de quoi plaire, mais se casse un peu la figure du côté du scénario. En effet si la base est solide, son traitement a du mal à tenir la route la faute à des événements qui s’emboîtent mal, des incohérences assez importantes comme la révélation finale concernant Jesse Williams qu’on ne parvient pas à trouver crédible (problème de peau) ou encore le manque de profondeur du grand méchant qui n’est en rien intéressant ou attachant (si l’on peut dire).

Malgré son problème de scénario, le film ne tombe pas dans la facilité et les blagues ridicules supposées atténuer la violence puisque ce film joue totalement la carte Bourin et gore. Il y a du sang, des meurtres violents et le tout proposés de la manière la plus sérieuse possible.

Du côté du casting, ce dernier tient bien la route avec une préférence pour Niamh Wilson qui joue très bien. A ce sujet c’est le casting féminin qui s’en sort le mieux face à un Jesse Williams moyennement convainquant sans non plus être mauvais bien entendu.

Random acts of violence est ce que l’on peut considérer comme un joli essai et il ne fait aucun doute qu’il y a un très gros potentiel chez Jay Baruchel, à condition de mieux travailler ses scénarios.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :