Critique de Polina : Danser sa vie

Polina : Danser sa vie

5.6

Scénario

4.0/10

Réalisation

5.0/10

Acteurs

7.0/10

Musique

6.5/10

Les pour

  • Une très belle chorégraphie finale

Les contre

  • une histoire ennuyante

#Twitter : #PolinaLeFilm @ugcdistribution

Réalisateur : Valérie Müller et Angelin Preljocaj

Acteurs : Anastasia Shevtsova, Juliette Binoche

Date de sortie : 16 novembre 2016

Durée : 1h52

Polina suit le parcours d’une danseuse russe qui poursuit le rêve de son père de voir sa fille intégrer le grand et mondialement connu théâtre du Bolchoï. Ainsi on la voit suivre les cours de préparation pour atteindre le niveau d’une audition. Arrivée à cette étape, Polina se rend compte qu’elle souhaite autre chose que de suivre le chemin du classique et s’intéresse donc au style contemporain et va très vite comprendre que ce n’est pas facile.
Les moments de danse sont intéressants dans ce premier film de Valérie Müller et Angelin Preljocaj mais ça ne suffit pas. Le problème général se trouve dans la structure de l’histoire qu’ils veulent nous raconter. Alors que Polina progresse en technique de danse on ne comprend jamais vraiment ce qu’elle souhaite. On a même la sensation qu’elle s’ennuie et du coup on le ressent aussi. Alors quand le personnage choisit de quitter son pays direction la France pour explorer la danse contemporaine on se dit « ouf il va se passer enfin quelque chose ». Mais alors c’est dur  et toujours long à se mettre en place. Heureusement un dernier personnage important débarque dans le film et finalement on découvre ce qu’on était venu chercher. Une chorégraphie qui nous fait frissonner. La mise en scène pour ces séquences de danse est plutôt réussie même si parfois l’attention sur le public est trop insistante. On voudrait en voir plus, assister nous même au spectacle.

polina-1Ce qui bloquera le plus dans le film sera donc les liaisons entre ces moments de chorégraphie. Cette histoire qui presque nous ennuie, qui est maladroite par moment et qui ne nous donne pas envie d’en connaître l’issue. Dommage car il y a à côté de ça un casting qui fonctionne plutôt bien, Juliette Binoche n’apparaît pas longtemps mais fait sa part, et une musique approfondie qu’on aimerait entendre plus souvent.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :