Critique de Paradise Hills

Paradise Hills

7.7

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.0/10

Casting

7.5/10

Les pour

  • Scénario original et intriguant
  • De très jolies costumes

Twitter : #ParadiseHills #EtrangeFestival2019 @etrangefestival

Titre VO :

Réalisatrice : Alice Waddington

Acteurs : Emma Roberts, Danielle Macdonald, Awkwafina, Jeremy Irvine

Durée : 1h35

Date de sortie : Inconnue (Vu a l’étrange festival 2019)

Uma, une jeune fille, se réveille sur une île mystérieuse au sein d’un établissement particulier. Les occupantes de ce dernier suivent une étrange thérapie destinée à les rendre plus docile au sein de leurs riches familles qui veulent leur imposer un certain avenir non désiré. Très vite, Uma cherche à fuir les lieux.

Très étrange que cette histoire mettant en avant une société où les nantis, la classe haute, vit sur le paraître et l’ambition du pouvoir par l’apparence. Dans ce contexte, cette clinique où ces jeunes filles passent leur journée à faire du yoga et à boire du petit lait avant d’aller dormir cache de noirs desseins. Presque inattendue, la révélation finale se verra brillante et donne un sens et une fin crédible.

Le tout est magnifiquement mis en scène. Les costumes sont sublimes notamment les tenues portées par Milla Jovovich. Les décors sont également glorieux et bien détaillés. Le casting est bon commençant par Emma Roberts qui poursuit avec talent sa carrière.

Paradise Hills est une belle réussite.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :