Critique de Mort sur le Nil

Critique de Mort sur le Nîle

7.8

Scénario

6.7/10

Casting

9.0/10

Réalisation

8.8/10

Bande originale

6.8/10

Les pour

  • Superbes décors
  • Casting incroyable

Les contre

  • Suspens un cran faible

Twitter : #MortSurleNil

Titre VO : Death on the Nile

Réalisateur : Kenneth Branagh

Acteurs : Kenneth Branagh, Armie Hammer, Gal Gadot, Tom Bateman, Annette Bening, Tom Bateman, Emma Mackey, Letitia Wright

Durée : 2H07

Date de sortie : 9 février 2022

Après le joli succès de « Le Crime de l’Orient-Express » en 2017, on sait qu’une suite (annoncée en toute fin de film) allait arriver et sans surprises, cela se devait d’être la seconde oeuvre la plus connue de la saga Hercule Poirot, « Mort sur le Nil« .

Pas question de bouleverser les codes ou de changer une formule qui fonctionne, cette nouvelle aventure regroupe les mêmes ingrédients que sur l’aventure précédente, à savoir un casting incroyable, des décors somptueux (plus variés même que sur le précédent film) et une enquête policière toujours aussi sympa bien que plus prévisible.

C’est en effet là que le seul problème du film réside, dans la découverte du coupable. Il est en effet bien plus simple de démasquer le grand méchant du film même pour ceux n’ayant jamais lu le livre ou même vu les autres versions cinéma de ce dernier.

Fort heureusement, « Mort sur le Nil » ne repose pas que sur son intrigue et on passe quand même un grand moment de cinéma. On est ainsi émerveillé par les décors, on tombe sous le charme de Gal Gadot et on s’amuse même de découvrir l’origine de la moustache de Poirot.

Du côté du casting, on est satisfait de retrouver Tom Bateman issu du premier film, et surtout Kenneth Branagh qui est parfait en Poirot.

Ce film marque moins les esprits sur l’aspect enquête, mais cela est dû à l’écrit original, mais on ne peut qu’espérer quand même un troisième film aussi « cinéma » d’ici quelques années.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :