Critique de Mme Mills, une voisine si parfaite

Mme Mills, une voisine si parfaite

6.8

Scénario

5.5/10

Réalisation

7.0/10

Acteurs

8.0/10

Bande originale

6.5/10

Les pour

  • Sophie Marceau, toujours parfaite en tant qu'actrice
  • La révélation Bastien Ughetto

Les contre

  • Un scénario un peu en dessous

Twitter : #MmeMills @ugcdistribution

Titre VO : 

Acteurs: Sophie Marceau, Pierre Richard

Réalisateur : Sophie Marceau

Durée : 1H28

Date de sortie : 7 mars 2018

Sophie Marceau a une longue et belle carrière d’actrice derrière et devant elle, mais du côté de la réalisation, elle est encore une novice avec tout juste 2 longs métrages à son actif (Parlez-moi d’amour en 2002, La disparue de Deauville en 2007) avant ce Madame Mills.

Et il faut bien admettre que cela se ressent tant cette troisième escapade n’est pas parfaite. Si dans l’ensemble, Sophie Marceau la réalisatrice propose un film agréable à regarder, elle utilise quelques ficelles et raccourcis un peu gros que pour rendre le tout cohérent. Cela se ressent essentiellement lors de la moitié du film où l’aspect comico-travesti laisse place dans ce qui est finalement le meilleur du film, une histoire touchante entre les personnages de Sophie Marceau et Pierre Richard. Essayant de mélanger plusieurs styles de comédie pour enfants aire une grosse ne fonctionne pas vraiment et passer de la comédie de boulevard à Pretty Woman puis à un thriller comique a bien du mal à offrir quelque chose de cohérent. Pour sa première comédie, on a ce sentiment que Sophie Marceau a essayé de placer tout ce qui se faisait de mieux dans la comédie des années 80 sans trouver finalement la magie qui allait unie tout ceci.

Au-delà de la réalisation, c’est avant tout du côté du scénario qu’il faut pointer le doigt tant ce dernier ne parvient pas nous emporter. En réalité, c’est uniquement dans sa seconde partie, une fois que les masques sont tombés, que Sophie Marceau parvient à rendre ses personnages touchants et surtout attachants, un comble pour celle qui a toujours été attendrissante en tant qu’actrice.

Le véritable intérêt du film arrive avec cette seconde partie et surtout avec les premières secondes du générique de fin laissant entrevoir le potentiel incroyable qu’il y avait à réunir Sophie Marceau et Pierre Richard dans ce qui aurait pu être une comédie vraiment réussie.

Heureusement, la faiblesse du scénario est sauvée par le jeu parfait de Sophie Marceau, qui à nouveau apporte de la légèreté et de la fraîcheur au projet. Pierre Richard s’en sort plutôt bien, même si on le préfère tendre et touchant dans la seconde partie du film que sous son maquillage et sa perruque.

Enfin, la jolie révélation du film va à Bastien Ughetto, vraiment drôle dans son rôle de stagiaire / Employé / Génie.

Mme Mills ne restera pas dans les souvenirs du cinéma, ni dans la carrière de Sophie Marceau, mais s’il est une chose à retenir de ce film est qu’en continuant sur sa lancée et avec de bons scénarios, l’actrice préférée des français a le potentiel pour devenir la réalisatrice préférée des français également.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :