Critique de Man of Tai Chi

Avis:

Twitter: #manoftaichi @CEfilmfestival

Acteurs: Keanu ReevesTiger Hu ChenSimon Yam

Réalisateur : Keanu Reeves

Date de sortie: 30 avril 2014 (1h45min) 

projection Champs Elysées film festival: 14 juin – Publicis cinéma

Bande annonce: 

man of tai chi critique1

MAJ: Après avoir revu le film en VO, force est de constater qu’en fait, la version française aura été une des raisons de me faire critiquer aussi violemment le film. Bien entendu il garde tous ses défauts mais les acteurs ne sont pas aussi pathétiques qu’il semblent l^’être une fois qu’ils retrouvent leur voix originale. Encore une fois, cela me conforte dans l’idée que les films se regardent en VO et non avec un doublage d’autant que pour ce man of Tai Chi, il était on ne peut plus ridicule !

Avec ses derniers films, Keanu Reeves a accumulé les bides et c’est peut être aussi cette raison qui a du le pousser à passer derrière la caméra et proposer son premier film en tant que réalisateur, Man of Tai chi. le film se voulant un hommage à la culture du combat asiatique.

Pas de chance pour lui, son premier film en tant que réal s’est lui aussi soldé par un échec cuisant. Mais pourquoi ?

man of tai chi critique4Un des problèmes de Keanu Reeves en tant que réalisateur est qu’en s’occupant de cet aspect du film, il en a oublié un autre tout aussi important, celui de faire son boulot d’acteur. Jamais il n’aura été aussi mauvais que dans ce film où il n’apporte aucune subtilité de jeu et se contente d’en faire des caisses, genre « on fronce le visage très très fort pour faire genre je suis un grand méchant » rendant ses passages à l’écran on ne peut plus ridicules. Si encore il n’y avait que lui, mais tous les autres acteurs, à l’exception du rôle principal qui s’en sort bien,  sont du même niveau, soit celui proche du néant.

Une fois passé l’idée des mauvais acteurs, on a le scénario et là aussi, en plus d’être vu, revu et encore revu, passe d’une une bonne idée de départ, celle d’un voyeur prenant plaisir à voir des gens de battre à quelque chose de vraiment futile et tellement bateau que cela ne peut que faire sourire.  on notera également la transformation mentale du héros principal qui sombre de plus en plus vers le mal et qui rappel forcément star wars avec le combat final inévitable si ce n’est qu’ici, on obtient ici une happy end que même George Lucas avait évité avec l’épisode 3 de sa célèbre saga.

Un scénario cousu de fil blanc donc et d’une banalité affligeante.

man of tai chi critique3

Reste la mise en scène et là par contre Keanu Reeves parvient à montrer des choses vraiment belles. Oui, il pourrait être un très bon réalisateur (malgré quelques effets spécieux loupés la faute à des comédiens qui se comportent tels des idiots – même si on ne le voit pas, on imagine bien le harnais les tirant en arrière) et c’est ce qui est de plus encourageant ici, à savoir que si sa carrière continue ainsi, il pourra toujours switcher avant à 100% vers la réalisation avant de devenir un nouveau Nicolas Cage qui de son côté s’enfonce de plus en plus à chaque film. Plutôt que de laisser l’image d’un acteur devenu has been, ce ne serait en effet pas plus mal qu’il se dirige vers la réalisation mais à la seule et unique condition de disposer de bons acteurs, de ne pas jouer dans ses propres films et surtout d’avoir un scénario en béton.

Donc, oui le flop de Man of tai chi est plus que mérité et ne devrait rester dans nos souvenirs que comme un essai pour une grande carrière de réalisation signée Keanu Reeves… Du moins on l’espère

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Champs-Elysées film festival: Clap de fin et résultats – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :