Critique de « Loin Des Hommes »

Avis:

Twitter : #LoinDesHommes @PatheFilms

Acteurs : Viggo Mortensen, Reda Kateb

Réalisateur : David Oelhoffen

Date de sortie : 14 janvier 2015 (1h41min)

Synopsis :

1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes, que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Au coeur d’un hiver glacial, Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.

Loin Des Hommes-Image1

 

Librement inspiré de la nouvelle « L’Hôte » et issu du recueil « L’exil et le Royaume » d’Albert Camus, Loin Des Hommes de David Oelhoffen se déroule dans une Algérie encore sous la coupe coloniale française avec comme trame principale, la relation entre Mohamed le prisonnier et Daru l’instituteur. Au départ du film on découvre ce prisonnier arabe, interprété par Reda Kateb, un acteur très talentueux qui apporte au personnage un charisme fou. Un prisonnier arabe que l’on voit, tête penchée et les yeux rivés vers le sol et qui tout du long va s’émanciper et prendre de l’ampleur sur le personnage de Daru, un instituteur vertueux et humaniste interprété par Viggo Mortensen. 2 hommes qui vont au fil du temps apprendre à se découvrir au travers l’un de l’autre, pour finalement se comprendre et s’entraider.

Viggo Mortensen, également co-producteur du film, s’est montré très impliqué dans ce projet et cela se ressent dans son jeu incroyable et totalement juste face à un Reda Kateb en excellente forme et délivrant lui aussi une prestation magnifique.

Totalement Investi, Viggo Mortensen s’est préparé à parler arabe, a effacé son accent canadien lors des dialogues français sans oublier de prendre le temps de se  documenter sur la guerre d’Algérie et la littérature algérienne de cette époque. Plus qu’un simple rôle, il est imprégné de l’histoire pour ainsi mieux nous la délivrer et cela se ressent.

Le film peut être vu tel un huit clos entre deux personnages au charisme et à la force incroyable que l’on va aimer prendre plaisir à voir évoluer vers un final incroyable qui ne vous laissera sans doute pas insensible. On notera également de superbes dialogue et une réalisation très soignée dont ce passage incroyable en plan serré sur Mohamed remerciant Daru pour ce qu’il a fait pour lui d’une intensité hors norme.

Loin Des Hommes, rapporte la difficulté de s’engager, la difficulté d’y voir clair dans un monde instable et la découverte de soi. C’est également un film sur la conquête du monde, amenant la culture et la liberté. C’est le face à face entre deux hommes complexes au passé douloureux. Deux hommes proches de la mort, trouvant ensemble le chemin de la lumière. Un très beau film.

Loin Des Hommes-Affiche

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :