Critique de logan

Logan

6.4

Scénario

8.0/10

Réalisation

8.5/10

Acteurs

9.0/10

Musique

0.0/10

Les pour

  • Un film qui ose casser les codes du genre
  • Hugh Jackman toujours aussi bon
  • Une jolie réalisation

#Twitter : #Logan @20thCFox_FR @RealHughJackman

Réalisateur : James Mangold

Acteurs : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Boyd Holbrook, Dafne Keen, Stephen Merchant, Richard E. Grant, Eriq La Salle

Date de sortie : 1 mars 2017

Durée: 2h26

Attention, Logan n’est pas pour les enfants et n’est pas un film de super-héros…  Sans doute, vous vous dites que je suis fou de débuter la critique ainsi et pourtant c’est exactement ce qui rend ce Logan si bon et si différent de ce qui a été proposé jusqu’ici.

Bénéficiant d’une carte blanche totale (se ressentant sur de nombreux aspects), James Mangold se lâche et offre le film Marvel le plus violent, le plus sanguinaire, le plus touchant et le plus éloigné de ce que l’on a d’habitude.

Alors, pourquoi ne pas conseiller ce film aux enfants ? Déjà parce qu’il y a plus de têtes découpées, de bras arrachés et de sang que dans ces pseudos films d’horreurs qui ne font plus peur et qui justement sont là pour attirer les enfants en salle depuis quelques années. Bien plus trash et violent que ce à quoi le public a été habitué jusqu’ici, Logan n’y va pas par quatre chemins et même le public averti ne pourra qu’être surpris par une telle violence et surtout proposée de manière si explicite à l’écran.

Si pendant des années on a eu des films avec des ssuper-héros qui tuaient des gens qui ne saignaient jamais, Logan rattrape tout ça et comble ce manque en grande pompe.

Mais Logan est aussi destiné aux adultes dans ses propos, sa construction et sa manière progressive de faire évoluer son histoire. Bien plus lent qu’un X-Men classique, avec un minimum d’effets spéciaux, des décors désertiques et des personnages torturés, il n’y a pas vraiment de place ici pour de gentils personnages mignons ou des couleurs bling bling pour émerveiller les petits. Non James Mangold propose un film sombre dans lequel cela ne choque pas de tuer une famille idéale, de mettre en avant la maladie, la folie et la mort.

 

Quant à la petite fille qui aurait pu faire l’aspect mignon du film et attirer les têtes blondes… Et bien c’est loupé puisqu’en parfaite relève de Wolverine, elle est tout aussi violente que lui, si ce n’est plus.

Non, Logan n’est pas un film de super-héros où il faut sauver le monde mais s’apparente plus à un Léon de Luc Besson où un homme doué doit protéger une jeune fille dont la tête est mise à prix. ici, Logan est plus proche d’un homme simple qui essaye de s’enfuir le plus loin possible avec cet enfant qu’il ne désirait pas, qu’il ne connaît pas et qui pourtant lui ressemble tellement. Devant apprendre à faire figure de père tout en voyant le sien s’en aller petit à petit, Logan doit ici retrouver son aspect le plus humain sans jamais laisser bien loin son côté bestial qu’il aura besoin le long de son périple.

 

En ce qui concerne les ennemis que Logan va rencontrer sur sa route, la plupart ont un aspect humain et là aussi loin de porter des collants, d’avoir des rayons lasers dans les yeux ou de voler. Une fois encore Logan est le film de super-héros le plus éloigné des codes du film de super-héros et l’on en vient rapidement à oublier que c’est un Marvel.

Concernant le casting, Hugh Jackman, dont c’est la dernière apparition (selon ses dire) en Wolverine, confirme qu’il était définitivement l’acteur parfait pour le rôle et qu’il sera très difficile d’imaginer quelqu’un d’autre sortir les griffes bien que ce film propose une parade à cela de manière très intelligente. Il habite le personnage, lui offre ses lettres de noblesses et surtout offre une prestation d’acteur où l’humour n’a plus sa place. Hugh Jackman est doué en héros torturé proche de la mort tout comme Patrick Stewart tout aussi bon dans ce film et dont l’aspect et la façon d’être surprendront les fans.

Avec ce film, la fox offre aux adultes ce que les autres studios (dont eux-même jusqu’ici) n’avaient jamais osé donner au public par peur de faire fuir les enfants de la salle et perdre des entrées, à savoir un véritable film d’action / Horreur adulte où l’aspect super-héros n’est plus qu’un prétexte pour offrir une superbe chasse à l’homme sale et violente. Logan est d’un point de vue artistique, le film Marvel le plus osé jusqu’ici et bon sang que cela fait du bien.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Logan arrive en Noir et Blanc – Notre avis – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :