Critique de Les Tuche 3

Les Tuche 3

7

Scénario

6.5/10

Acteurs

7.5/10

Réalisation

7.0/10

Les pour

  • De bons acteurs
  • Un plaisir renouvelé

Les contre

  • Réservé aux fans de cet humour

Twitter : #LesTuche3 @PatheFilms

Réalisateur : Olivier Baroux

Acteurs : Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeaau, Sarah Stern, Pierre Lottin, Théo Fernandez

Durée : 1h32

Date de sortie : 31 janvier 2018

Les Tuche… voilà clairement une famille à laquelle on s’attache depuis maintenant 6 ans… Et ce troisième volet qui nous arrive deux petites années à peine après l’opus 2 (contre 5 entre les deux premiers films) avait de quoi faire peur d’autant que cette fois Jeff Tuche s’attaquait à la présidence française !

Alors est-ce que Les Tuche restent aussi drôle la 3ème fois…. la réponse est OUI.

Oui, Jeff Tuche est toujours aussi idiot et en même temps toujours aussi touchant. Jean-Paule Rouve habite toujours autant ce personnage taillé sur mesure pour lui si bien qu’aujourd’hui, il devient difficile d’imaginer un autre rôle comique aussi fort pour l’acteur. Jean-Paule Rouve a un timing incroyable dans son humour qui colle parfaitement à l’aspect nonchalant de Jeff et suffisamment de tendresse dans son regard (entre autre quand il parle de sa famille) que pour directement attirer la sympathie, si bien que l’on ne peut que directement aimer le personnage.

Évidemment le reste du casting n’est pas en reste et Isabelle Nanty est toujours la femme idéale pour le maire de Bouzolles. Elle aussi est le casting idéal et le montre depuis le premier film puisque comme Jean-Paule Rouve, on est incapable d’imaginer une autre actrice dans le rôle. Isabelle Nanty forme avec Jean-Paule Rouve, un couple parfait avec une tendresse incroyable l’un pour l’autre qui se ressent à chaque instant.

L’histoire de ce troisième volet est évidement drôle et ravit les fans de la famille tout en égratignant gentiment la politique actuelle, la presse ou encore les parasites gravitant autour du pouvoir que génère la présidence. Loin d’être de l’humour au raz des pâquerettes si l’on regarde le sou-texte, ce Les Tuche 3 fait comme les précédents;  amuse tout en parodiant sans en avoir l’air…

Seule ombre au tableau, Olivier Baroux ne semble plus quoi faire de deux de ses personnages. Ainsi Mamie Suze interprétée par Claire Nadeau n’est plus spécialement amusante et bien que l’on apprécie l’actrice, tuer et organiser un bel enterrement bien Tuche à celle-ci serait une jolie idée de départ pour un quatrième volet.

L’autre personnage qui perd encore plus d’intérêt dans ce film qu’il n’en perdait déjà dans le second est celui du fils prodige Donald (dit coin coin) dont l’histoire est inintéressante, plus là pour combler et justifier la présence de Théo fernandez au casting. Pour le prochain film, il faudrait retravailler le personnage et lui trouver à nouveau quelque chose d’intéressant à faire sans quoi on perdra totalement d’intérêt pour lui.

Les deux autres enfants restent drôles et continuent d’être de bons seconds rôles ce qui va très bien.

Concernant l’humour du film, on rigole de bon cœur bien qu’il n’y ait pas de passages aussi cultes que celui de la perte des cartes de crédit du second film, mais parvenir à autant amuser sur un troisième film relève déjà de l’exploit et ça on ne pourra le nier.

Enfin, Les Tuche 3 est très court et passe très rapidement au point qu’un sentiment de trop peu se fait ressentir en toute fin… avec une seule envie, celle qu’Olivier Baroux nous propose rapidement un Les Tuche 4, car on est absolument pas préparé à dire au revoir à cette incroyable famille.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :