Critique de Les indestructibles 2

Les indestructibles 2

9.5

Scénario

9.6/10

Réalisation

9.9/10

Casting / Voix

9.3/10

Musique

9.0/10

Les pour

  • Une suite à la hauteur du premier

Twitter : #LesIndestructibles2 @DisneyFR

Titre VO : The incredibles 2

Acteurs Voix off VO: Holly hunter, Samuel. L. Jackson

Acteurs Voix off VF: Gérard Lanvin, Louane Emera, Amanda Lear

Réalisateurs : Peter Webber, Richard Dale, Lixin Fan

Durée : 1h58

Date de sortie : 4 juillet 2018

On peut dire que les fans auront fait preuve de patience pour avoir cette suite puisque il y a quand même 14 ans qui séparent le premier du second film. Pourtant à l’écran, on a l’impression qu’il n’y a que 4 minutes entre les deux opus. En effet ce film reprend exactement où le premier se clôturait si bien que les deux semblent former un tout.

En tout cas c’est ainsi au début puisque même si les graphismes sont les mêmes, si l’ambiance est là même, les personnages toujours aussi attachants et bien très vite ce film s’inscrit dans notre époque actuelle. Ainsi les amateurs de VF verront que Lorie est moins bankable qu’avant et qu’avoir Louane sur l’affiche est vendeur. Oui c’est une approche marketing bien française et disons le, là le seul point négatif du film. Non pas que l’on n’aime pas Louane mais on aurait préféré garder le même doublage plutôt que de succomber à l’appel marketing.

En fait là où le film est bien dans notre époque, c’est dans sa thématique Girl Power. Oui les femmes sont fortes, se débrouillent très bien sans les hommes et même la tâche de mère au foyer parfois vue comme facile s’avère ne pas l’être.

Une thématique donc de saison, mais une thématique amenée intelligemment et de manière fluide et absolument pas castratrice. En effet à aucun moment l’homme de la famille n’est dénigré au profit de la femme forte. Bien au contraire, si on montre qu’une femme peut faire le travail d’un homme à sa manière (ici moins brusque), ce denier a également sa pierre à apporter et c’est donc ensemble qu’ils finiront l’aventure.

Brad Bird montre ainsi que si la femme n’est pas juste bonne à rester à la maison, elle ne doit pas se sentir plus faible du fait d’avoir un homme à ses côtés aussi pour l »épauler. Cela ne va en rien la rendre plus faible pour autant d’autant que cela fonctionne dans l’autre sens aussi où l’homme a besoin de la femme.

Une belle thématique donc et supportée par une animation magnifique. A chaque film, on se dit que Pixar n’est jamais loin de la perfection et ce n’est pas avec Les indestructibles 2 que cela va changer. C’est tout simplement magnifique, propre, fluide, sans le moindre défaut.

Le casting voix (film vu en VO) est réussi et si certaines voix ont été changées entre temps, cela ne choque personne. Il sera en effet difficile de remarquer que flèche n’est plus interprété par Spencer Fox, mais bien ici par Huck Milner. Un choix justifié par Brad Bird qui se devait d’avoir un Flèche conservant sa voix d’enfant de 10 ans, ce qu’évidemment ne pouvait plus proposer Spencer Fox, aujourd’hui, devenu un adulte.

Qu’ajouter de plus si ce n’est que Brad Bird est parvenu à proposer 14 ans plus tard une suite qui aurait pu exister la minute même après la fin du premier volet tout en étant capable d’être résolument moderne et inventif.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Les indestructibles 2 : 30 minutes en compagnie de Brad Bird – Zickma

Laissez nous un commentaire