Critique de « Les Beaux Jours »

Les beaux jours

8.4

Scénario

8.0/10

Acteurs

8.5/10

Réalisation

8.0/10

Musique

9.0/10

Les pour

  • De bons acteurs
  • Une belle histoire
  • Une jolie bande originale

Twitter: @le_pacte #LesBeauxJours

Acteurs: Fanny Ardant, Laurent Lafitte, Patrick Chesnais

Réalisateur: Marion Vernoux

Date de sortie: 19 juin 2013 (1h34)

 

La bande-annonce m’a donné envie de voir ce film. L’occasion de voir Fanny Ardant dans un rôle principal (je n’ai vu que très peu de films avec elle), et également de voir Laurent Lafitte que j’aime beaucoup pour son talent et sa capacité à jouer des personnages très variés. Même si au départ j’ai un peu hésité, des conseils avisés ont fini de me convaincre. Et c’est tant mieux car j’aurais loupé un très beau film !

Caroline (Fanny Ardant) et Philippe (Patrick Chesnais), un couple usé par la retraite de l’une et la surcharge de travail de l’autre… Définitivement ?

Caroline a pris sa retraite sur un coup de tête. Et a perdu sa meilleure amie, gravement malade. Au bord de la déprime, elle inquiète son mari et ses filles qui décident de lui offrir un abonnement découverte dans un club du 3ème age local « Les beaux jours », en espérant qu’elle se passionnera pour de nouvelles activités et y rencontrera de nouvelles personnes. Mais sa première visite est un échec, malgré l’accueil chaleureux du personnel et des autres membres, Caroline n’est pas d’humeur et n’a pas du tout l’envie de se fondre dans la masse… Mais elle y retourne malgré tout pour profiter d’un cours d’informatique, en espérant pouvoir régler ses problèmes d’Internet à la maison… Le prof d’informatique est Julien, un trentenaire célibataire et visiblement très coureur. Et qui ne semble pas effrayé par la différence d’âge… Une rencontre qui va provoquer un déclic chez Caroline, pour ne pas dire la bouleverser…

Caroline (Fanny Ardant) se sent revivre dans les bras de Julien (Laurent Lafitte), qui pourrait être son fils…

Voilà un film comme je les aime. Une histoire simple, presque banale, mais tellement bien racontée et interprétée, si touchante… Des paysages magnifiques (il n’y a pas que les plages ensoleillées et paradisiaques dans la vie !), des personnages intéressants, des musiques qui collent bien au film (lire l’article bonus), la recette est bonne et bien mise en scène par Marion Vernoux. On découvre dans ce film des seconds rôles sympathiques et attachants (mention spéciale à Fanny Cotençon et Jean-François Stévenin), un mari débordé puis dépassé par les évènements, presque fataliste (l’excellent Patrick Chesnais), un jeune séducteur sans scrupules qui assume parfaitement d’entretenir plusieurs relations plus sexuelles qu’amicales en même temps (Laurent Lafitte, convaincant), et une femme que l’on voit retrouver le sourire, passer de l’ennui et la tristesse au gout de l’aventure et de l’égoïsme (ou plutôt du « vivre pour soi ») sans pour autant tout renier (Fanny Ardant, sombre et lumineuse à la fois, énorme prestation). Un film que je recommande à celles et ceux qui n’ont pas peur de voir un film « calme », sans trop d’action, et qui ne le regretteront probablement pas. Une belle histoire, une tranche de vie, le moment délicat de la retraite et du changement de vie qui va avec… « Les Beaux Jours », un beau film !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. « Les Beaux Jours » – musiques du film – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :