Critique de le grand méchant renard et autres contes

Le grand méchant renard et autres contes

Le grand méchant renard et autres contes
9.1

Scénario

9/10

    Réalisation

    9/10

      Doublage

      10/10

        Les pour

        • Drôle
        • Bien doublé
        • Bien réalisé

        Les contre

        Twitter : #LeGrandMechantRenard @STUDIOCANAL

        Réalisateur : Benjamin Renner et Patrick Imbert

        Doublage: Guillaume Darnault, Guillaume Bouchède, Boris Rehlinger

        Date de sortie : 21 juin 2017

        Durée : 1h19

        Pour son nouveau film Benjamin Renner, réalisateur du très bon Ernest et Célestine adapte la BD « Le grand méchant renard » en proposant, non pas une longue histoire, mais trois petites présentées comme un spectacle, une pièce de théâtre pour enfants.

        Le meilleur test pour un film de la sorte est clairement de le voir dans une salle avec des enfants et si ceux-ci réagissent bien, alors vous savez que le film est réussi. Mais avec Le grand méchant renard, ce qui s’est passé, c’est que si les enfants rigolaient de bon coeur, les parents dans la salle riaient eux aussi à gorge déployée. Oui Le grand méchant renard est de ces films vraiment amusants et vraiment drôles que l’on apprécie regarder aussi bien au cinéma qu’à la télé en famille et si l’idée des 3 petites histoires est intéressante, on finit simplement par regretter qu’il n’y en ait pas une 4ème en bonus, sous la forme d’un rappel. Il faut dire que l’on s’attache réellement aux personnages débordant de personnalité et ce du plus grand au plus petit rôle.

        Les 3 histoires sont appréciables au même niveau, bien que l’on aurait préféré découvrir de nouveaux héros sur la 3ème plutôt que de retrouver (aussi drôles soient-ils) les mêmes que dans la première histoire. Cela aurait en effet offert 3 aventures totalement différentes là où la 3ème fait un peu suite de la première.

        Mais, cette remarque-ci est plus là pour exprimer combien on accroche à l’univers créé par Benjamin Renner au point de vouloir en découvrir bien plus encore. A ce sujet, adapter tout ce beau monde en série télé avec l’humour et le style crayon intact pourrait clairement être quelque chose qui donnerait du plaisir à toute la famille.

        Enfin, si l’on devait parler en détail des trois histoires, j’admets avoir aimé plus la seconde liée justement au fameux méchant renard et ses bébés poussins tant celle-ci est à la fois drôle et tendre. De plus le simple fait d’avoir appelé un poussin « Michel » m’a fait hurler de rire sur place.

        Que dire de plus, si ce n’est que le rythme est soutenu, que même les interludes entre les 3 films sont réussies, que l’on passe un excellent moment avec ces personnages que l’on aime instantanément, mais aussi que le déroulement des histoires est proposé de manière intelligente et des personnages de la première apparaissent ainsi limite en caméo dans la seconde là où certains de la seconde histoire ne figurent aucunement dans la première. Cela offre ainsi une sorte de fil rouge là où le réalisateur n’était pas obligé de le faire.

        Le grand méchant renard et autres contes est, on l’espère, le premier film d’une longue série (au cinéma ou en télé), mais il est clair que l’on prendra plaisir à revisiter ce petit monde.

        Be the first to comment

        Laissez nous un commentaire